• mer. Déc 7th, 2022

Qui a intérêt à briser les gazoducs de la Russie vers l’Europe ?, par Manlio Dinucci


Après l’enregistrement de cette émission, est apparue sur le New York Times la nouvelle suivante : « Les agences de renseignement des États-Unis considèrent que des membres du gouvernement ukrainien ont autorisé l’attentat à la bombe dans les environs de Moscou, survenu en août, qui a tué Daria Douguine. Les fonctionnaires américains [états-uniens] ont aussi dit ne pas avoir été informés de façon anticipée de l’opération et qu’ils se seraient opposés à l’assassinat s’ils avaient été consultés ». Nous avons pour cela ajouté au début de l’émission notre commentaire intitulé « L’assassinat de Daria Douguine selon la narration de la CIA ».

Quant au sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2 allant de la Russie à l’Allemagne, c’est le président Biden en personne qui a indiqué qui l’a effectué quand il déclare dans une interview : « Il n’y aura plus de Nord Stream. Nous mettrons fin à ce projet. Je vous promets que nous sommes en mesure de le faire ». Et c’est confirmé par le fait que, le jour même où a été saboté le gazoduc Nord Stream, a été ouvert le gazoduc alternatif, le Baltic Pipe, qui transporte le gaz de la Norvège vers la Pologne et les pays limitrophes à travers le Danemark. La guerre des gazoducs fait partie de la stratégie avec laquelle les USA et l’Otan veulent briser tout rapport de l’Europe avec la Russie et faire de l’Europe la première ligne de la guerre contre la Russie.

Á cet effet la dépense militaire des USA a été portée par le Congrès à plus de 800 milliards de dollars annuels, 37 milliards de plus que requis par le président Biden, tandis que la dette états-unienne, qui a doublé en dix ans, dépasse pour la première fois les 31 000 milliards de dollars. Cela permet à Washington de fournir à Kiev des quantités croissantes d’armes, provenant non seulement des réserves du Pentagone, mais directement des industries de guerre USA. De cette façon Washington alimente en Europe « une guerre contre la Russie à durée indéterminée », avec au premier rang les chefs nazis du bataillon Azov, libérés par la Russie, auxquels la Présidence ukrainienne est allée rendre hommage en Turquie.

Bref résumé de la revue de presse internationale Grandangolo de vendredi 7 octobre 2022 à 20h30 sur la chaîne italienne Byoblu,





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − dix =