• dim. Déc 4th, 2022

Feu vert de l’Agence européenne du médicament pour les vaccins anti-Covid dès l’âge de six mois

ByVeritatis

Oct 19, 2022


 L’Agence européenne des médicaments (EMA) a « recommandé d’inclure l’utilisation chez les enfants âgés de 6 mois à 4 ans pour Comirnaty », de Pfizer, et « l’utilisation chez les enfants âgés de 6 mois à 5 ans pour Spikevax », de Moderna, selon un communiqué publié ce 19 octobre. Il s’agit des premiers sérums anti-Covid 19 à obtenir un feu vert pour les moins de cinq ans dans l’UE.  Une décision qui ne manquera pas de susciter de vives réactions au regard de son absence de fondement scientifique : ailleurs en Europe, au Danemark et en Suède, les autorités sanitaires ne recommandent plus la vaccination pour les plus jeunes en raison de l’absence de risque de développer une forme grave du Covid-19.

Les doses des deux vaccins dans ces nouvelles tranches d’âge plus jeunes seront plus faibles, a expliqué l’EMA. Chez les enfants de 6 mois à 4 ans, Comirnaty peut être administré en primo-vaccination en trois doses. Chez les enfants de 6 mois à 5 ans, Spikevax peut être administré en primo-vaccination en deux doses. 

Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) a conclu que « les bénéfices de Comirnaty et de Spikevax chez les enfants âgés de 6 mois à 4 et 5 ans, respectivement, l’emportent sur les risques », considérant que les effets secondaires sont généralement légers ou modérés et améliorés quelques jours après la vaccination.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a en parallèle également recommandé d’autoriser un vaccin adapté de Moderna ciblant les sous-variants Omicron BA.4 et BA.5 en plus de la souche originale de SARS-CoV-2. Ce vaccin est quant à lui recommandé pour les adultes et les enfants à partir de 12 ans ayant déjà eu une primo-vaccination contre le Covid-19. Un vaccin Spikevax adapté ciblant Omicron BA.1 et la souche originale avait été autorisé en septembre.

Omicron et ses sous-variants ont été dominants tout au long de 2022, prenant rapidement la place des variants précédents Alpha et Delta.

Les recommandations du CHMP seront désormais transmises à la Commission européenne, qui rendra des décisions finales applicables dans tous les Etats membres de l’UE, a précisé l’EMA. L’EMA a averti le mois dernier que la pandémie de Covid-19 était « toujours en cours » et a exhorté les pays à instaurer des programmes de rappels de vaccins avant l’hiver.

En Europe, le 13 septembre, les autorités sanitaires du Danemark ont indiqué qu’elles ne recommandent plus la vaccination contre le Covid-19 aux personnes âgées de moins de 50 ans. Une décision qui concerne également les rappels vaccinaux au motif qu’elles « n’encourent généralement pas de risque particulièrement élevé de faire une forme grave de la maladie suite à une infection au Covid-19 ».

Lire aussi : Danemark : la vaccination anti-Covid n’est plus recommandée aux moins de 50 ans

Son de cloche similaire en Suède où l’autorité de santé a annoncé vendredi 30 septembre qu’elle ne recommanderait plus la vaccination contre le Covid-19 pour les adolescents âgés de 12 à 17 ans en bonne santé, en raison du « risque très faible » de développer une forme grave de la maladie à cet âge.

Lire aussi : Covid-19 : la Suède ne recommande plus la vaccination pour les adolescents âgés de 12 à 17 ans





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 1 =