• dim. Déc 4th, 2022

« Match Pouyanné / M’Bappé ! Vous connaissez la différence entre le bon riche et le mauvais riche ? ». L’édito de Charles SANNAT

ByVeritatis

Oct 20, 2022


Source Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Il y a des blagues dont on ne se lasse pas. Par exemple celles de la 7ème compagnie me font rire à chaque fois, mais celles des Inconnus sur la différence entre les bons chasseurs et les mauvais chasseurs tient tout de même un bonne place dans mes blagues préférées.

Il faut dire que celle-ci on peut la recycler un peu à toutes les sauces.

Alors évidemment le bon chasseur et le mauvais chasseur cela marche aussi avec le bon riche et le mauvais riche.

Par exemple il y a le mauvais riche, le méchant riche.

Actuellement nous avons un super exemple de méchant riche qui est voué aux gémonies et que nombre de gauchistes de la CGT bien-pensants (sauf quand il s’agit des non-vaccinés qui peuvent crever la bouche ouverte sans assistance syndicale à salarié suspendus en danger) aimerait voir pendu en place publique avec les fiches de paies autour du cou.

C’est… Patrick Pouyanné le méchant pédégé de la société TotalEnergies.

Hoo qu’il est beau le lavabo ho qu’il est laid le Pouyanné aurait chanté le Vincent la gaf’ dans sa chanson préférée  » Qu’il est laid le pédégé ».

Il faut dire que Pouyanné est un enfoiré de riche.

Vous savez combien il gagne ?

5,9 millions d’euros !

Oui mes amis 5.9 millions d’euros.

C’est même écrit à la page 239 sur 664 du rapport annuel de Total.

Source ici

C’est une honte, un scandale, les mots me manquent, j’étouffe de haine et de rage anti-riche.

Enfoiré de riche qui me force à rester dans la pauvreté.

D’ailleurs la faim dans le monde ? La faute à Pouyanné !

La guerre en Ukraine? Pouyanné.

C’est un mauvais riche à 6 millions d’euros, alors que tous ses gentils salariés des raffineries eux, c’est forcément des gentils pauvres, mais ne parlons pas des pauvres. Restons sur les riches. Il y a donc les mauvais riches, mais il y a aussi les bons riches !

Quoi que on me dit dans l’oreillette que le Pou-Pou il avait baissé sa rémunération pendant la crise Covid… et c’est pas faux !

Je me demande si les gars dans les raffineries ont eu une baisse de salaire ces dernières années, ou les salariés quand ils étaient confinés et que l’on faisait des pâtisseries à l’œil à la maison ? Bon après à 6 millions par an mon Pou-Pou n’en rajoute pas trop sur ton niveau de fatigue. Si tu as besoin de conseil en communication tu m’appelles. Tu as mon mél perso en bas de cet article.

Revenons aux gentils riches.

Par exemple, M’Bappé, le petit jeune fort sympathique qui pouffe de rire quand on lui explique qu’il devrait se déplacer en train (ce que je comprends d’ailleurs) et que son coach explique en se fichant des journalistes qu’ils allaient étudier le fait de se déplacer en char à voile. Bon ben lui c’est un bon riche.

Un bon riche à 90 millions d’euros tout de même soit plus de 15 fois quand même le salaire de Pouyanné le méchant.

Oui, en fait Pouyanné c’est un fauché par rapport à M’Bappé.

On est toujours le riche de quelqu’un, mais Pouyanné, c’est le pauvre de M’Bappé. Je n’ai rien contre le petit Kilyan d’ailleurs, il y a plein d’autres « bons » riches dans sa profession si « populaire ».

Vous me direz c’est pas pareil.

Je vous dirais ha bon ?

Oui le joueur de foot il n’exploite pas la misère de ses salariés et leur force de travail à son profit ! Hein ! Donc il est gaucho-compatible !

Alors permettez moi de ne pas être d’accord !

Quand je vois tous ces « pauvres » se saigner pour acheter le tee-shirt made in Bangladesh (ou india avec les ouvriers qui meurent dans les incendies des usines ou ils sont enfermés par des chaînes en acier) à 180 euros ou une place dans un stade de foot entre 250 et 600 euros pour voir 12 millionnaires en short courir après une ba-balle, je ne vois aucune différence d’exploitation. Les uns exploitent la force de travail, les autres exploitent les maigres revenus générés par la location de la force de travail et maintiennent les petits dans la misère par des prix de places ahurissants.

Vous savez ce que disait Coluche ?

La différence entre le capitalisme et le communisme ?

Le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme, alors que le communisme c’est le contraire !

Hahahahahahahaha.

Sacré Coluche.

Alors si les types de LFI et tous les autres aimables bien-pensants de gauche pouvaient m’expliquer qu’elle est la différence entre le Bon riche et le Mauvais riche, je suis preneur.

Sincèrement.

Vraiment.

Parce que maudire Pouyanné pour 6 petits millions de rien et encenser un gamin de 22 ans qui gagne 90 millions par an pour pousser une ba-balle, vraiment, je ne comprends pas où est la différence.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

Articles récents

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept − 2 =