• mer. Déc 7th, 2022

L’armée chinoise ambitionne de devenir une force de classe mondiale


https://fr.sputniknews.africa/20221022/larmee-chinoise-ambitionne-de-devenir-une-force-de-classe-mondiale-1056594149.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/102322/60/1023226084_0:1067:2845:3201_1920x0_80_0_0_733ac3cbaf27b66d3fd4a4a945740a38.jpg

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

chine, taïwan, armée, pékin, taipei, xi jinping

chine, taïwan, armée, pékin, taipei, xi jinping

S’abonnerTelegram

Le Parti communiste chinois vise le renforcement de l’armée de haut niveau. À l’issue de son XXe Congrès, il a été décidé de transformer l’Armée populaire de libération en “une force militaire de classe mondiale”.

Des changements à venir au sein de l’Armée populaire de libération de Chine. Selon la résolution du XXe Congrès du Parti communiste, dont Sputnik a pris connaissance, l’armée sera transformée en une force de classe mondiale.

La Charte du parti se verra modifiée par toute une série d’amendements visant à:

renforcer l’armée par le biais des réalisations scientifiques comme technologiques et des cadres hautement qualifiés
gouverner l’armée sur la base de la loi
transformer l’Armée populaire de libération de Chine en une force militaire avancée de classe mondiale

La question taïwanaise

En outre, la résolution vise à régler la question de l’indépendance de Taïwan. Le document indique que toutes les forces “séparatistes” seront “contenues et réprimées”.

La semaine dernière, Xi Jinping a abordé le sujet des tensions avec Taïwan lors de son discours à l’ouverture du XXe Congrès du Parti communiste. Le chef de l’État chinois a dit “s’efforcer sincèrement de parvenir à une réunification pacifique”, mais il a spécifié que l’usage de la force n’était pas exclu.

Régissant à cette prise de parole, Taipei a pour sa part insisté sur sa position “ferme”.

Considéré par Pékin comme l’une de ses provinces, Taïwan se voit en revanche elle-même comme indépendante. Après la rupture des relations officielles, Taipei et Pékin ont commencé à entretenir des contacts via des organisations non gouvernementales depuis 1990.

Ces derniers mois, la situation s’est détériorée avec la visite de Nancy Pelosi à Taïwan, alors qu’en général, les visites de la partie américaine ont fortement augmenté au cours de cette année. Pékin a jugé que Mme Pelosi soutenait le séparatisme et a condamné sa visite.

La Chine a ensuite organisé des exercices militaires de grande envergure en mer et dans l’espace aérien autour de Taïwan. Le 20 octobre, l’armée chinoise a envoyé 20 avions et trois navires vers l’île.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 + douze =