• mer. Déc 7th, 2022

Le sabotage des Nord Stream “a montré de quoi l’Otan était capable”, selon un politicien français


https://fr.sputniknews.africa/20221022/le-sabotage-des-nord-stream-a-montre-de-quoi-lotan-etait-capable-selon-un-politicien-francais-1056595821.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/104401/07/1044010722_214:0:2945:2048_1920x0_80_0_0_1463358ed9e8fb647d92dce7b0662305.jpg

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

sabotage des gazoducs nord stream, otan, états-unis, florian philippot, ukraine

sabotage des gazoducs nord stream, otan, états-unis, florian philippot, ukraine

S’abonnerTelegram

“Méfions-nous!” Considérant que les États-Unis étaient à l’origine du sabotage contre les gazoducs Nord Stream, Florian Philippot a affirmé que l’Alliance atlantique pourrait aller “jusqu’à l’emploi sous faux drapeau” d’une arme nucléaire en cherchant à mondialiser le conflit en Ukraine.

“Le sabotage très sûrement américain des gazoducs Nord Stream a montré de quoi l’Otan était capable”, a écrit sur Twitter le leader des Patriotes, Florian Philippot.

L’homme politique a en outre estimé que l’Alliance atlantique pouvait utiliser “sous faux drapeau” une arme atomique et a incité Paris à “sortir de cet engrenage infernal”.

Actes de sabotage

Le 26 septembre, plusieurs actes de sabotage ont été commis sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2, en mer Baltique, dans les zones économiques exclusives de la Suède et du Danemark. Une conduite du Nord Stream 2 et deux du Nord Stream 1 ont été endommagées.

Nord Stream AG, l’opérateur de Nord Stream, a déclaré que les dégâts provoqués étaient sans précédent et qu’il était impossible de fournir les délais des réparations. Le directeur de Gazprom, Alexeï Miller, a déclaré pour sa part que les pipelines étaient remplis d’eau sur des centaines de kilomètres, notamment en direction de la Russie. Selon lui, il faudra plus d’un an pour les remettre en service.

Suite au sabotage, les services de sécurité russes (FSB) ont ouvert une enquête pour “acte de terrorisme international”.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × trois =