• mer. Déc 7th, 2022

Nouvelle-Zélande: Un plan pour financer la recherche pour des vaches neutres en carbone 

ByVeritatis

Oct 29, 2022


Ce n’est pas une plaisanterie. En 2003, le gouvernement néo-zélandais a proposé d’introduire une taxe sur tous les animaux d’élevage pour leurs émissions de méthane. Appelée la « taxe sur les pets », elle a été violemment combattue par l’industrie agricole et ensuite retirée. Désormais, la première ministre Jacinda Ardern veut imposer une taxe sur les vaches et les moutons néo-zélandais pour financer la recherche, ce qui a provoqué une réaction furieuse des agriculteurs.

Un système unique au monde pour prélever des taxes sur les agriculteurs en fonction du niveau d’émissions de leurs troupeaux

Comme le rapporte le journal économique anglais le FT, ce type de taxe est à l’étude en Nouvelle-Zélande. Elle prendrait en compte le nombre d’animaux détenus, la taille de l’exploitation, le type d’engrais utilisé et les méthodes utilisées pour atténuer la production de méthane. Avec plus de cinq fois plus de moutons et deux fois plus de bovins que d’habitants en Nouvelle-Zélande, l’élevage prendrait une place plus importante dans les mesures de réduction des émissions : dans ce pays, les émissions de l’élevage représenteraient environ la moitié de ses émissions totales. 

De la viande et des produits laitiers neutres en carbone

Alors que fermiers semblent d’accord pour que la taxe soit réutilisée dans la recherche et les incitations pour les agriculteurs qui luttent pour réduire la contribution de méthane de leurs troupeaux, ils contestent la méthode prévue par le gouvernement pour fixer le montant de la taxe, et les possibles difficultés économiques pour y faire face alors que le secteur rural et agricole de la Nouvelle-Zélande a été durement touché par des inondations, des violentes tempêtes et des sécheresses rien que cette année, a déclaré Emily Bailey de l’organisation Climate Justice Taranaki.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × cinq =