• ven. Déc 9th, 2022

La guerre économique qui “bombarde” l’Italie et l’Europe — Les Maîtres du Monde — Sott.net

ByVeritatis

Oct 30, 2022


Alors que s’aggrave la crise, en Europe se renforce le “gouvernement de Goldman Sachs”, la puissante banque d’affaires étasunienne : c’est -à-dire la nomination à des hautes charges gouvernementales de politiques appartenant au gotha financier.

fghj

Après Mario Draghi à la tête du gouvernement italien, un autre “homme de Goldman Sachs”, Rishi Sunak, vient d’être mis à la tête du gouvernement britannique : expert en fonds spéculatifs, il a épousé la fille d’un milliardaire indien qui l’a placé à la direction d’une de ses sociétés financières. Carrière analogue à celle du président français Emmanuel Macron, qui s’est formé dans la banque d’affaires étasunienne Rothschild.

Ces politiques et quelques autres, qui en même temps occupent des postes clés dans l’Union Européenne, entraînent l’Europe dans l’abîme de la crise en faisant le jeu de Washington. L’inflation de l’euro zone marque un autre record en atteignant les 10% en septembre. À l’origine on trouve la très forte augmentation du prix du gaz, provoqué par les sanctions contre la Russie. Le gaz russe à bas prix se trouve de plus en plus remplacé, dans l’UE, par le coûteux gaz naturel liquéfié (GNL) étasunien sur la base du prix de référence fixé à la Bourse d’Amsterdam contrôlée par une grande société financière étasunienne.

Simultanément se trouve interdit à l’Italie d’importer du pétrole et du gaz à bas prix venant de Libye, car le gouvernement italien “reconnaît” et finance le gouvernement fantoche de Tripoli et déclare “illégal” le vrai gouvernement libyen, celui de Benghazi. Dans l’interview réalisée par Michelangelo Severgnini, un important représentant politique de Benghazi -Abdul Hadi al-Huweej- ancien ministre des Affaires étrangères du gouvernement al-Thani, secrétaire du Parti du Futur Libyen- déclare que le gouvernement de Benghazi peut fournir à l’Italie du pétrole et du gaz à des prix très inférieurs à ceux du marché et peut offrir aux entreprises italiennes de grosses opportunités de travail en Libye.

D’où la nécessité que l’Italie d’une part abolisse les sanctions contre la Russie et rouvre l’importation de gaz russe, d’autre part fasse un accord économique avec Benghazi.

Pour cela il faut que l’Italie sorte de la guerre -militaire, économique, politique, médiatique et idéologique- qui est en train de bouleverser notre vie : objectif vital de la campagne ITALIE HORS DE LA GUERRE qui, lancée il y a quelques jours, est en train de recueillir de croissantes adhésions.



Source link

One thought on “La guerre économique qui “bombarde” l’Italie et l’Europe — Les Maîtres du Monde — Sott.net”
  1. Pour le moment les banquiers font leur cinéma, parce qu’ils le peuvent encore, mais quand va arriver le moment où les emblèmes nationaux et européens, tels que Porsche, Mercedes, Ferrari, Lamborghini, Maserati, Rolls-Royce, Aston Martin… et d’autres encore, vont dire: Ça suffit!
    Personne ne va les faire se délocaliser ailleurs que chez-eux, parce que ce sont les prestiges de peuples, de l’Histoire d’une partie du monde, bref, ce sont des Emblèmes, Too big to fail… désolé pour la trivialité, mais, les banquiers et tout l’establishment, iront s’faire foutre!
    C’est fini, plus le temps passe et plus c’est, garage! pour leurs tronches!
    Les pays européens ont joué le jeu de la soumission parce que leurs chefs la leur exigeait, mais les peuples ne toléreront pas n’importe quoi des dirigeants de ces pays, si bien que les chefs iront eux aussi envoyés s’faire foutre par les dirigeants qu’ils ont placé pour les servir.
    La Russie travaille excellemment avec ses partenaires pour circonscrire le conflit dans les frontières de l’ex-Ukraine, c’est la pire des choses qui puisse arriver aux aventuriers guerriers, c’est leur cimetière, les Russes vont faire débouler bientôt des centaines de milliers d’hommes et des déluges de bombes sur la tête de ces aventuriers, en cela, il est pas impossible qu’ils aient des aides discrètes de pays alliés puisqu’ils combattent seuls une coalition lâche qui s’en prend à tout le monde. avec sa diplomatie de gangsters.
    Le retrait de l’accord céréalier cumulé à l’extinction du courant ukrainien, donc, plus de trains, va saturer les voies terrestres encore exploitables, c’est pas bon pour l’acheminement de la logistique, acheminement qui a été déclaré cible légitime par la Russie, donc, ça va chauffer sur les routes ukrainiennes et par voie de conséquence sur les prix de nos aliments, donc l’inflation n’a pas terminé son marathon, ils peuvent mettre tous leurs spécialistes de la Banque qu’ils veulent là, s’ils ont pas l’bouton marche-arrêt, ils servent à rien.
    C’est un véritable cauchemar que vont vivre les belligérants de pacotille même pas basés devant la Russie dans les semaines à venir.
    Ça fait deux semaines qu’on nous affirmait que Kershon allait tomber dans les heures qui suivent… on attend toujours.
    Et, en plus ils nous perturbent avec leur heure d’hiver, franchement, ils font rien pour qu’on ait bon moral, or, s’ils ne nous ont pas, nous, leurs opinions dans leur camp, où vont-ils, qu’espèrent-ils?
    Ils espèrent encore préparer des coups foireux, c’est pas un problème, ça sortira pas la Russie de son périmètre pour autant, ça va la mettre très en colère, mais il lui restera encore l’option de fermer complètement l’Ukraine et de jouer à guichets fermés.
    Ça va être moins drôle pour la diffusion du circus-spectacle où l’Occident tient le rôle du clown.
    avant Noël, beaucoup de choses auront changées et c’est pas en faveur des agresseurs de la Russie et des non-Occidentaux, la fessée va tomber.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × cinq =