• mer. Déc 7th, 2022

Tensions diplomatiques et économiques majeures entre États-Unis et Arabie Saoudite ? – Les moutons enragés

ByVeritatis

Oct 31, 2022


Un jeu de chantage réciproque entre gel des ventes d’armes US et soutien à l’Ukraine

Les médias d’État saoudiens ont annoncé samedi que le royaume allait fournir 400 millions de dollars d’aide humanitaire à l’Ukraine, suite à un appel téléphonique vendredi entre le prince héritier Mohammed Ben Salman et le président Volodymyr Zelensky.

L’Agence de presse publique Saoudienne [SPA] a déclaré à propos de cet appel :

« Le prince héritier a exprimé la volonté du royaume de poursuivre les efforts de médiation et de soutenir tout ce qui contribue à la désescalade », en référence à l’invasion de l’Ukraine qui dure depuis plus de sept mois.

La date de cette nouvelle aide suscite des interrogations au moment où le Congrès américain appelle de plus en plus à geler toutes les nouvelles ventes d’armes et d’équipements militaires à Riyad et alors que la Maison Blanche a confirmé il y a quelques jours à peine que le président Biden allait réévaluer les liens avec l’Arabie saoudite.

Anti-missile Patriot Américain

Des tensions sur fond de réduction de la production de pétrole Saoudien

« Nous sommes en train de revoir notre position ; nous allons surveiller de très près, discuter avec nos partenaires et les parties prenantes », a déclaré mardi le porte-parole du département d’État, Ned Price, après que les Saoudiens ont ouvert la voie en amenant les principaux producteurs de pétrole à réduire leur production, ce qui est crucial à l’approche des élections de mi-mandat aux États-Unis.

Comme le rapporte la chaîne Al Jazeera, qui a assisté à la conférence de presse de Price :

M. Price a ajouté que le président Biden avait évoqué la nécessité de « recalibrer » les liens avec l’Arabie saoudite pour mieux servir les États-Unis. Une position qui, selon lui, a été rendue évidente par les réductions de pétrole récemment annoncées [par les Saoudiens].

« Notre principe directeur sera de veiller à garantir que cette relation serve nos intérêts. Il ne s’agit pas d’une relation bilatérale qui a toujours servi nos intérêts », a déclaré M. Price.

 

Graphique via Al Jazeera : Réserves de pétrole des membres de l’OPEP
L’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole comprend 13 pays qui possèdent environ 80 % des réserves mondiales prouvées de pétrole brut.

Les Américains accusent, les Saoudiens menacent

Dans une dernière déclaration, M. Price est allé jusqu’à accuser l’OPEP de foncièrement soutenir l’agression de la Russie en Ukraine « contre les intérêts du peuple américain ».

Actuellement, le sénateur Chris Murphy et le représentant Ro Khanna sont à la tête d’une initiative du Congrès visant à obtenir le retrait des systèmes de missiles antiaériens avancés que le Pentagone a stationnés en Arabie saoudite, et leur transfert en Ukraine.

Le sénateur Murphy a annoncé dans un communiqué jeudi :

« Depuis plusieurs années, l’armée américaine a déployé des batteries de défense antimissile Patriot en Arabie saoudite pour aider à défendre les infrastructures pétrolières contre les attaques de missiles et de drones. Ces systèmes avancés de défense aérienne et antimissile devraient être redéployés pour renforcer les défenses des alliés de l’OTAN du flanc est, comme la Pologne et la Roumanie – ou transférés à nos partenaires ukrainiens. »

 

Traduction:
Le prince saoudien Saoud al-Shaalan, proche de MBS, a tenu ces propos [vidéo en français/anglais] suite aux critiques des démocrates sur la hausse du prix du pétrole :
« Pour quiconque défie l’existence de ce peuple et de ce royaume, nous sommes tous un projet de Djihad et de martyr pour la patrie et pour Dieu . »

En tant que membre de la commission sénatoriale des affaires étrangères, M. Murphy a également prêté sa voix aux appels en cours visant à « geler toute nouvelle aide militaire à l’Arabie saoudite », ce qui pourrait avoir un impact sur la vente et le transfert en cours de missiles air-air avancés de moyenne portée (AMRAAM) à Riyad, sur la base d’un contrat précédemment approuvé de 650 millions de dollars.

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 9 =