• lun. Nov 28th, 2022

Le risque grandissant d’attentat nucléaire ukrainien alerte la Russie ! – Les moutons enragés

ByVeritatis

Nov 3, 2022


Le 21e siècle sera-t-il un siècle de fer, de feu et de sang ?

Le Kremlin a déclaré qu’il soulevait la question de la préparation par les forces ukrainiennes d’un attentat sous faux drapeau à la « bombe sale », afin de rejeter sur la Russie la responsabilité d’un événement faisant de nombreuses victimes, au Conseil de sécurité des Nations unies ce mardi.

Dans le même temps, l’agence nucléaire ukrainienne a contre-attaqué en jouant la carte de l’affirmation que les forces russes pourraient préparer un « acte terroriste » avec des matériaux radioactifs provenant de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia occupée.

Energoatom a déclaré mardi que les troupes russes ont accès à 174 conteneurs de combustible nucléaire usé, avec lesquels les Russes pourraient « préparer un acte de terrorisme nucléaire », selon un communiqué.

Le représentant permanent de la Russie auprès des Nations unies, Vasily Nebenzya, AFP via Getty Images

« La destruction de ces conteneurs à la suite d’une explosion entraînera un accident radiologique et la contamination par les radiations de plusieurs centaines de kilomètres carrés du territoire adjacent », a déclaré Energoatom tout en demandant à l’AIEA, l’organisme de surveillance atomique des Nations unies, d’intervenir.

Quant aux allégations actuelles de Moscou concernant un complot de « bombe sale », le porte-parole du bureau de M. Poutine, Dmitri Peskov, a réaffirmé dans une nouvelle déclaration : « Nous soulignons à nouveau le grave danger que représentent les plans ourdis par les Ukrainiens. »

La Maison-Blanche a rejeté ces allégations, déclarant : « Ce n’est tout simplement pas vrai. Nous savons que ce n’est pas vrai », selon un point de presse de John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale.

« Dans le passé, les Russes ont, à l’occasion, blâmé d’autres personnes pour des choses qu’ils avaient l’intention de faire. »

Bombe « sale » ou moyen de dissuasion ?

  • Lorsque Poutine déclarait que le premier qui appuierait sur le bouton : « aurait perdu la guerre »… La guerre des nerfs à vif.

La Russie a soulevé la question dans une lettre soumise au Conseil de sécurité des Nations unies, qui précise :

« Nous considérerons l’utilisation de la « bombe sale » par le régime de Kiev comme un acte de terrorisme nucléaire. »

 

Traduction : La #Russie envoie une lettre à @antonioguterres et au président du Conseil de sécurité de l’ONU :
« Nous considérerons l’utilisation de la « bombe sale » par le régime de Kiev comme un acte de terrorisme nucléaire ».

 

Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies

« Nous appelons le Secrétaire général des Nations Unies à faire tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher ce crime odieux de se produire », poursuit la lettre.

« Au milieu de la campagne de propagande anti-russe menée par les pays occidentaux, nous tenons à souligner que la Fédération de Russie n’a pas eu l’intention, et n’a toujours pas l’intention d’utiliser des armes nucléaires en Ukraine », souligne-t-elle.

Si ce n’est pas la première fois que des allégations concurrentes de « faux drapeau » sont échangées entre les deux parties belligérantes en Ukraine, c’est la première fois que des accusations aussi tendancieuses et sensationnelles s’accompagnent d’une menace d’incident nucléaire.

Entre-temps, l’Ukraine a invité l’AIEA à inspecter les installations sur son sol désignées par Moscou comme pouvant faire partie du complot de la bombe sale, affirmant qu’elle n’a rien à cacher.

https://geopolitique-profonde.com/

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × un =