• mer. Déc 7th, 2022

Geran-2 pulvérise les HIMARS

ByVeritatis

Nov 4, 2022


  1. Campagne de dons Octobre 2022

    Chers amis lecteurs. Nous lançons une campagne de dons pour ce mois d’Octobre et nous comptons sur vous pour nous aider à continuer notre travail de réinformation. Comme vous le savez, l’entretien et le fonctionnement de notre site ont un certain coût, et nous dépendons presque entièrement de vos dons pour en assurer le financement. Réseau International a besoin de vous plus que jamais pour assurer la continuité de son travail de réflexion et de réinformation

    18 266,96 € atteint

par Pars Today.

Ce qu’ont fait les drones russes?

À la suite d’attaques de drones kamikazes russes sur Kharkiv, une unité de production de missiles pour le HIMARS MLRS a été détruite.

Les frappes, selon des données préliminaires, ont été menées à l’aide de drones Geran sur les ateliers de production de l’entreprise Kommunar, où se trouvait la chaîne de production de munitions pour les systèmes de lance-roquettes multiples HIMARS. Les explosions filmées en vidéo près du site des frappes indiquent qu’il y avait bien des munitions et des explosifs dans les stocks de l’entreprise. Plus tôt des informations ont fait etat de la production de munitions pour le HIMARS MLRS afin de compenser les approvisionnements plutôt rares du côté des États-Unis. Geran semble y avoir mis un terme.

Depuis la livraison des systèmes de lancement multiple américains HIMARS à l’armée ukrainienne, l’armée russe a réussi à frapper au moins 13 lanceurs de ces armes. Un nombre similaire a été calculé sur la base des déclarations officielles du ministère de la Défense de la Fédération de Russie, cependant, le nombre des HIMARS pourrait être quelque peu différent. En ce sens dans certains cas, des frappes ont été menées sur des bâtiments industriels où HIMARS MLRS ont été réparés et entretenu.

Selon les données officielles, 24 lanceurs HIMARS MLRS ont été mis en service dans les forces armées ukrainiennes, ce qui indique que l’armée ukrainienne possède actuellement moins de la moitié de ces armes, à savoir 11 lanceurs.

Mais les drones russes vont plus loin encore

Après la rotation des commandants russe les drones sont entrés en interaction avec les hélico russe. Selon Avia.pro, un grand nombre d’hélicoptères russes interagissent depuis deux mois avec les UAV. L’armée russe a commencé à utiliser activement les drones multifonctionnels de production russe Sibir-1 et Grifon dans la zone de combat. Leur objectif principal étant d’établir une communication continue et de haute qualité entre des unités territorialement disparates sans déplacer les postes de commandement, ce qui est particulièrement important pour des groupes de reconnaissance et une offensive active. L’utilisation de drones de communication contribue à accroître la furtivité et la capacité de survie des unités et à organiser le travail des canaux de transmission de données dans les zones difficiles d’accès.

Le système de levage d’équipement spécial « Quasimast » porte un répéteur et une caméra vidéo dôme, assurant ainsi la communication et la surveillance du territoire ennemi. Pour cette raison, les données UAV sont activement utilisées à des fins de reconnaissance et pour ajuster les frappes d’artillerie.

source : Pars Today



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 13 =