• mer. Nov 30th, 2022

Sur quoi Ibrahim Traoré et Assimi Goïta se sont accordés à Bamako


https://fr.sputniknews.africa/20221104/sur-quoi-ibrahim-traore-et-assimi-goita-se-sont-accordes-a-bamako-1056720340.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e6/0a/14/1056569251_341:0:3072:2048_1920x0_80_0_0_35ff13bd33f5f69a1c0c4c7da6253386.jpg

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

afrique subsaharienne, mali, burkina faso, france

afrique subsaharienne, mali, burkina faso, france

S’abonnerTelegram

Confrontés à la violence de groupes djihadistes, le Mali et le Burkina Faso ont décidé de renforcer leurs liens sécuritaires. Comme l’a précisé le capitaine Traoré, « c’est l’objectif principal de la visite ».

Au cours du premier voyage à l’étranger depuis sa nomination, le Président de transition burkinabé Ibrahim Traoré s’est brièvement entretenu le 2 novembre à Bamako avec son homologue malien, le colonel Assimi Goïta.

Les deux pays étant confrontés à la violence de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda* et à l’État islamique*, les discussions portaient sur la sécurité.

« Le plus important pour nous dans la situation actuelle, c’est le défi sécuritaire […]. On est venu échanger, comment renforcer notre coopération militaire et pouvoir mieux mener nos opérations et sécuriser les populations. C’est l’objectif principal de la visite », a déclaré à la presse le capitaine Traoré en ajoutant:

« Nous avons décidé de renforcer notre coopération bilatérale en matière de sécurité et de défense ».

« Des échanges fructueux autour des défis majeurs qui impactent la paix et la stabilité de nos États », a réagi sur Twitter le dirigeant malien.

Défis sécuritaires

Ibrahim Traoré a été désigné Président de la transition au Burkina Faso, après avoir évincé le 30 septembre le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba. Le pays gardant des liens militaires avec Paris pour l’instant, environ 400 soldats des forces spéciales y sont présents. Mais les partisans du capitaine Traoré ont manifesté à plusieurs reprises à Ouagadougou fin septembre, réclamant le départ de la France.
Le colonel Assimi Goïta a été investi, en juin 2021, Président de la transition malienne. En août 2022, le pays africain a poussé vers la sortie les troupes françaises présentes au Mali depuis 2013.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + vingt =