• jeu. Déc 1st, 2022

Au moins 21 morts dans une collision entre un bus et un camion en Guinée


https://fr.sputniknews.africa/20221106/au-moins-21-morts-dans-une-collision-entre-un-bus-et-un-camion-en-guinee-1056741464.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

AFP

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/102063/47/1020634774_0:0:2803:2804_100x100_80_0_0_78e03485ad11abba8b543afec9f32666.jpg

AFP

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/102063/47/1020634774_0:0:2803:2804_100x100_80_0_0_78e03485ad11abba8b543afec9f32666.jpg

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/102289/87/1022898782_89:0:710:466_1920x0_80_0_0_fb7114f2bd5287466c245adbdc1fa746.jpg

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

guinée, collision, afrique de l’ouest

guinée, collision, afrique de l’ouest

S’abonnerTelegram

Au moins vingt et une personnes sont mortes dimanche dans l’ouest de la Guinée dans une collision entre un bus, transportant essentiellement des élèves et des étudiants, et un camion, a appris l’AFP auprès d’un élu local et de la gendarmerie.

L’accident est survenu à Hamdallaye, près de Kindia, une ville à 130 km à l’est de la capitale Conakry que le bus avait quitté pour aller à Faranah (sud-ouest), une localité qui abrite plusieurs établissements scolaires et universitaire, a affirmé à l’AFP un élu local, Kabinet Kaké.

« Pour l’instant, il y a 21 morts dont cinq femmes, et plusieurs blessés. Les élèves et les étudiants sont les principales victimes de l’accident », a dit M.Kaké.

L’information a été confirmée par un responsable de la gendarmerie, le lieutenant Faouli Soumah, qui a parlé de « corps méconnaissables ». Un habitant de Hamdallaye, Mohamed Camara joint par l’AFP depuis Conakry, a parlé de « 24 morts » en évoquant « un bilan alourdi ».

Le bus est entré en collision avec le camion quand il a voulu dépasser un autre bus, a dit M.Kaké. Le chargement du camion n’a pas été précisé.

Quinze personnes avaient été tuées mi-septembre en Guinée dans l’accident nocturne d’un minibus.

Des accidents de la route meurtriers surviennent régulièrement en Guinée et sont généralement dus au mauvais état des routes et des véhicules, ainsi qu’à l’imprudence des conducteurs.

Début juin, plusieurs de ces accidents avaient fait au moins 30 morts dans le pays.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + seize =