• jeu. Déc 1st, 2022

Kiev se prépare à un black-out total

ByVeritatis

Nov 7, 2022


par Russia Today.

Les autorités de la capitale ukrainienne, Kiev, travailleraient sur un plan d’urgence qui prévoit l’évacuation d’environ trois millions de ses habitants restants, en cas de coupure complète de l’alimentation électrique, selon le New York Times.

L’article publié samedi cite Roman Tkachuk, le directeur de la sécurité du gouvernement municipal de Kiev, comme ayant averti que la ville « pourrait perdre tout notre système électrique », si la Russie continue de frapper les infrastructures énergétiques ukrainiennes.

Selon le rapport, les autorités de Kiev s’attendent à ce que, dans le pire des cas, elles disposent d’un préavis d’au moins 12 heures avant que le réseau ne s’effondre complètement. Tkachuk a expliqué que s’il y a des signes d’échec imminent, « nous commencerons à informer les gens et à leur demander de partir ».

Si la capitale ukrainienne devait faire face à une panne d’électricité totale, il n’y aurait pas non plus d’approvisionnement en eau et les systèmes d’égouts s’arrêteraient également, a averti le responsable. Il s’est toutefois empressé d’assurer que la situation est actuellement sous contrôle, et qu’il n’y a pas d’exode des habitants de la ville.

À l’approche de l’hiver, les autorités de Kiev préparent quelque 1000 abris chauffés, qui pourront servir de bunkers lors des frappes russes.

Dans le but d’éviter des pannes incontrôlables, la compagnie nationale ukrainienne d’énergie a imposé des coupures de courant dans plusieurs régions, dont la capitale, au cours des dernières semaines.

Dans son communiqué de samedi, Ukrenergo a expliqué que les mesures étaient nécessaires pour « assurer un équilibrage durable du système électrique et éviter les accidents à répétition » affectant le réseau électrique national.

Début octobre, Moscou a lancé des frappes massives de missiles à longue portée et de « drones kamikazes » sur les installations militaires, énergétiques et de communication ukrainiennes. Cela faisait suite à ce que le président russe Vladimir Poutine a appelé une série « d’attentats terroristes » orchestrés par Kiev sur le sol russe, dont un camion piégé qui a endommagé le pont de Crimée, un lien stratégique reliant la péninsule au continent. De telles tactiques, a déclaré Poutine, constituaient une menace pour la Russie et ne pouvaient être laissées sans réponse.

Selon les autorités ukrainiennes, jusqu’à 40% de l’infrastructure énergétique du pays a été endommagée ou détruite.

source : Russia Today via L’Échelle de Jacob



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + 13 =