• jeu. Déc 1st, 2022

« Les taux se resserrent, comment éviter de se faire serrer le kiki ? ». L’édito de Charles SANNAT – Les moutons enragés

ByVeritatis

Nov 7, 2022


Source Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Cette semaine je vous propose de réfléchir à l’étau des taux qui se resserre sur nous, sur nos capacités d’emprunter, qui réduisent les capacités de découverts et qui surtout vont coûter plus cher au plus grand nombre.

Il n’y a pas à dire, la seule solution, c’est de faire le moins de crédits possible dans les 24 prochains mois pour éviter de subir cette hausse des taux à titre personnel.

Vous verrez également, que cette augmentation n’est pas terminée et qu’elle va directement avoir des conséquences sur tous les actifs dont la valeur est basée sur un recours important à l’endettement. C’est évidemment, particulièrement le cas de l’immobilier.

Ici, encore une fois, aucune vérité absolue, mais des pistes de réflexion pour prendre de la hauteur et anticiper ce qui pourrait arriver pour vous protéger, vous, et ceux que vous aimez, ceux qui sont importants à vos yeux.

Reste qu’à titre individuel, si réduire ses dépenses ne sert pas à grand chose à long terme contre l’inflation, c’est la seule façon en revanche d’éviter les découverts à la banque à la fin du mois. En effet si vous réduisez de 10 % vos dépenses mensuelles, c’est déjà une performance remarquable tant les dépenses contraintes sont importantes (encore plus pour les salaires les plus modestes). Le faire deux années de suite est un exploit ! Si nous avons deux ans d’inflation à 10 %, réduire ses dépenses est une solution illusoire. Il faudra gagner plus. Mais dans tous les cas, faire la chasse aux dépenses non indispensables est très important et toujours une bonne idée, surtout, quand les découverts et les intérêts débiteurs coûtent de plus en plus chers.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

Articles récents

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − quatre =