• mer. Déc 7th, 2022

Il plante des arbres avec des enfants pour créer des forêts fruitières


Après avoir réalisé les deux film-documentaires « Lavanderos » et , « Kerterre », Nikita Gouëzel s’est lancé dans un nouveau projet : La Forêt des Enfants. Il s’agit de planter, avec des bambins, des arbres fruitiers aux quatre coins de la France. En une année, des arbres ont déjà été plantés sur douze lieux dans le pays, et la dynamique va se poursuivre en 2023. Un mouvement solidaire, proche de la nature et plein d’espoir. 

En 2017, Nikita Gouëzel a sorti son premier film-documentaire nommé « Lavanderos », qui retrace l’histoire de la cueillette de la lavande sauvage. Dans son reportage, le réalisateur dresse le portrait de plusieurs cueilleurs qui créent de l’huile essentielle de lavandeQuelques années plus tard, Nikita Gouëzel a dévoilé son deuxième documentaire nommé « Kerterre ». Comme son nom l’indique, le film aborde le sujet des kerterres, des habitats alternatifs en forme de dômes qui permettent de vivre au cœur d’espaces naturels. En tant que réalisateur, Nikita Gouëzel a choisi d’interroger ces personnes qui vivent autrement. 

Avec ses deux films, Nikita Gouëzel a décidé de faire un tour de France en se rendant chez l’habitant pour présenter ses créations lors de projections à prix libre. En 2021, le jeune homme a eu l’idée d’un nouveau projet. En parallèle de ses cinémas solidaires, il a décidé de planter des arbres fruitiers avec les enfants partout dans le pays.

Nikita Gouëzel a déjà réalisé deux documentaires et se lance dans un nouveau projet : La Forêt des Enfants. Crédit : @nikitagouezel

Planter des arbres fruitiers avec les enfants

Ce projet, appelé « La Forêt des Enfants », a débuté le 7 décembre 2021. Le but ? Planter des petits vergers qui grandiront en forêts fruitières. Comme la France a seulement 20% d’autonomie alimentaire, Nikita Gouëzel souhaite créer des vergers comestibles partout dans le pays, qui permettront de profiter d’une autonomie alimentaire sur le long terme. Si Nikita est l’initiateur de ce mouvement, ce dernier est totalement libre. Ainsi, chaque participant qui souhaite y contribuer devient un co-créateur de La Forêt des Enfants. 

« Nous mutualisons l’achat des arbres et 30% de la production fruitière sera dédiée au bien commun. Nous sommes enthousiastes ! Nous sélectionnons des variétés rustiques, locales et anciennes, originales et diversifiées », peut-on lire sur le site du projet.

L’objectif de La Forêt des Enfants est de planter des arbres fruitiers dans toute la France, qui deviendront ensuite des forêts fruitières. Crédit : @nikitagouezel

De nouvelles plantations en 2023

La toute première plantation a eu lieu le 16 janvier 2022 aux alentours d’Angers. Ensuite, le mouvement a déniché 12 autres lieux où ont été plantés près de 500 arbres fruitiers. Au total, 23 lieux et 55 hectares sont mis à disposition pour créer des forêts fruitières en France. Les arbres sont aussi bien plantés sur des terrains privés que chez des particuliers. 

« Planter des arbres fruitiers avec les enfants est une très belle énergie pour la Terre. Nous voulons laisser aux générations futures des vergers comestibles, des arbres de variété ancienne, qui sont costauds, qui résistent à la sécheresse et au froid. On plante l’abondance, on crée l’abondance petit à petit », a affirmé Nikita. 

Pour acheter les arbres, Nikita Gouëzel organise des séances de cinéma ou des concerts à prix libre. Crédit : @nikitagouezel

Pour acheter les arbres, La Forêt des Enfants compte sur l’organisation des cinémas solidaires pour récolter de l’argent. Nikita a également un partenariat avec le musicien Dorian Sorriaux, avec qui il organise des projections et des concerts pour tirer des bénéfices et récolter de quoi acheter et planter des arbres. En plus de cela, La Forêt des Enfants possède une page Tipeee, où il est possible de faire des dons

– LG

Donation





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + cinq =