• mer. Déc 7th, 2022

La guerre en Ukraine, Deagel et la situation américaine

ByVeritatis

Nov 10, 2022


par Patrick Reymond.

L’état-major russe vient d’annoncer le retrait de Kherson. Certains crient au « triomphe » ukrainien, qui, selon eux, c’est sûr, vont gagner la guerre (entre nous, 30 millions contre 150, ça risque d’être un peu juste, d’autant que les Russes ont compris que le gros capital ukrainien, c’est la population, et qu’ils la piquent, pendant que Kiev la massacre ou la fait massacrer…).

En réalité, on ne sait la réalité qu’après la guerre, pour les gens que ça intéresse… Karkhov ? Réédition de l’opération Zitadelle et de la bataille de Koursk (les Russes avaient laissé les Allemands passer à l’attaque pour mieux les contrer, d’abord à Koursk même, ensuite sur Orel (opération Koutouzov), et au sud, sur le Dniepr (opération Polkovodets Roumiantsev )… Koursk a duré 1 mois 1/2…

Donc, inutile de tirer des leçons, les questions que commencent à se poser les Ukrainiens et les médias occidentaux sont suffisantes. Pour l’instant. Le Dniepr, en 1943 n’a pas été défendable, comme il ne l’était pas en 1941, faute d’effectifs, pour des armées beaucoup plus considérables qu’aujourd’hui. Si les Russes veulent repasser de l’autre côté, ils n’auront aucun problème pour le faire.

Après, il faut se poser la question. Pourquoi le site Deagel établit sa prospective en 2014 pour 2025 avec une nette chute de la population, au moins en occident ?

À la même date (2012 pour être exact), l’occident ou « communauté internationale », se met à refuser de condamner le nazisme à l’ONU. On peut se poser la question du pourquoi, alors que cela aurait dû passer comme une lettre à la poste. Une condamnation symbolique, sans portée pratique, c’est courant. Et ça n’engage à rien.

En réalité, la provocation à l’égard de Moscou était prévue, délibérée, et devait provoquer l’effondrement du régime. Manque de bol, ça s’est pas passé. Envolé, donc, veau, vache, cochon, couvées et pillage des ressources naturelles russes, qui aurait apporté un peu de délai à la fin du bal de Cendrillon.

On peut penser que la prospective Deagel était un plan B.

Ou une resucée du plan Morgenthau. Celle qui prévoyait l’extermination d’une bonne partie du peuple allemand, et d’autres pays occupés, et qui a quand même tué une dizaine de millions de personnes. En plus, on prévoyait un continent durablement désindustrialisé réduit à l’état de pays sous développés, et dépossédés de leurs empires.
Le fait que l’armée de Vichy, formée par Weygand en Afrique du nord, l’ait emporté en Tunisie, alors que la si bien équipée armée us n’a pas brillé, pas plus que l’armée de gentlemen. Liddel Hart n’a cessé d’opposer l’armée de métier britannique, très bonne mais réduite, à l’armée mobilisée et encadrée par des hurluberlus, mais bien nés. Elle était très mauvaise, et ses capacités se limitaient à faire Balaklava. Avec le même succès. Le seul service éminent qu’ait rendu Grande Bretagne et USA pour la guerre en Afrique et en Sicile, c’était d’avoir coupé les approvisionnements des armées allemandes…

C’est cette armée française, rééquipée, qui l’a emporté en Italie.

Cette même armée qui a eu le culot de l’emporter en Provence, si vite. La France devait donc être punie, occupée, dépeuplée aussi, ses colonies devenir indépendantes, et l’OSS (ancêtre de la CIA) a fomenté l’insurrection du 8 mai 1945 en Algérie. Avant de financer le FLN, puis de soutenir l’OAS.

Comme les mauvaises intentions du plan Morgenthau vis-à-vis du continent européen aurait conduit à le livrer aux partis communistes, il a été jugé plus habile de le développer. Entre temps, une dizaine de millions de boches étaient morts. La reconstruction, d’ailleurs, a été une fort bonne affaire pour les milieux d’affaires américains.

Pour ce qui est du nazisme, il faut rappeler que Adolf n’a rien inventé, mais tout piqué aux aristocrates godons, dont il était un fervent admirateur :

• le camp de concentration et d’extermination : à savoir la work house, surveillé par un kapo à matraque, la prison, ou mouroir, toujours surpeuplée, le Kapo, évitant au gentleman de se salir. Dans le camp de concentration, le SS sadique est souvent une image pas très fidèle. En effets, les Allemands craignaient largement les épidémies qui tuaient les déportés, le typhus qu’ils redoutaient… comme la peste, notamment, et les kapos sadiques suffisaient largement pour le travail à faire, il n’avait besoin que d’une matraque. D’ailleurs, l’élimination du kapo et du SS était prévue…

• les déportations meurtrières ou voyage payé en Amérique, où les pauvres Anglais, Écossais et Irlandais étaient vendus comme serfs, avant une lointaine libération (en moyenne 10 ans après) que 80% ne verraient jamais.

• les génocides purs et simples, en Irlande, Écosse, et même Angleterre… Les « bourgs pourris », ou circonscriptions sans électeurs ou presque, étaient des villes très peuplées au Moyen-Age.

• la ségrégation entre lady and gentlemen et sous hommes : les pauvres à exterminer, par la faim le plus souvent (l’espérance de vie passe de 50 ans à moins de 30 entre 1500 et 1800)… Un untermenschen ne pouvant dire la vérité, un gentleman ne pouvant mentir…

Aux USA, malgré la télé, le populo haï continu à bien mal voter, le salopiot. La carte des côtes, dénote une érosion encore accéléré du parti démocrate qui ne survit que dans les grandes villes, sur les régions côtières et les villes aéroportuaires, disposant de machines à voter particulièrement efficaces.

On voit aussi que le découpage des circonscriptions est aussi réjouissant. Gerrymandering oblige.

C’est la carte des représentants à la chambre. On voit aussi que dans les scores, les représentants démocrates sont en tête de peu, et les battus, le sont souvent largement. À l’inverse, on voit une Sarah Palin largement battue depuis que la manne pétrolière d’Alaska, s’est réduite en quenouille.

Pour la masse américaine, les autorités pensent très fortement à « l’anomalie statistique », des années 30. On y a malheureusement perdu 10 millions de personnes, dont, on ne parle jamais. Il vaut mieux évoquer et condamner les 3, 4 ou 5 millions de morts de l’Holodomor…

D’ailleurs, tous les morts de l’empire anglo-saxon sont ensevelis sous le silence.

source : La Chute



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + 2 =