• mer. Déc 7th, 2022

partout en France, les volailles de nouveau confinées


10 novembre 2022 à 17h39,

Durée de lecture : 1 minute

Agriculture

Ça ressemble à un mauvais feuilleton : la grippe aviaire a fait son retour en force dans les basses-cours. Le niveau de risque de la maladie a été porté, jeudi 10 novembre, de « modéré » à « élevé » sur l’ensemble du territoire métropolitain, selon un arrêté publié au Journal officiel, contraignant les éleveurs à confiner leurs volailles.

Après une saison 2021-2022 catastrophique — 21 millions de bêtes abattues, des centaines d’éleveurs ruinés et aussi des millions d’oiseaux sauvages morts —, le virus a recommencé à frapper des élevages français dès la fin juillet, de manière exceptionnellement précoce. Face à cette diffusion rapide et à l’approche de l’automne, période du début des migrations d’oiseaux sauvages, les autorités avaient déjà relevé début octobre le niveau de risque. Un nouveau seuil d’alerte a donc été franchi cette semaine.

Jeudi 10 novembre, vingt-deux organisations — syndicats agricoles, organisations de protection de la nature et de protection animale — ont demandé au gouvernement de « changer radicalement de politique face aux épizooties ». Elles ont réclamé la protection de l’élevage plein air « respectueux des animaux et de l’environnement » et la régulation accrue des élevages industriels.

Selon ces organisations, l’obligation d’enfermer toutes les volailles « va condamner les élevages en plein-air, bien qu’elle ait fait la preuve de son inefficacité ». La saison dernière, les claustrations obligatoires et les abattages préventifs massifs n’ont pas empêché l’hécatombe.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d’une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − 9 =