• mer. Nov 30th, 2022

Des Tesla explosives pour l’Ukraine? Elon Musk se fait troller sur Twitter


https://fr.sputniknews.africa/20221111/des-tesla-explosives-pour-lukraine-elon-musk-se-fait-troller-sur-twitter-1056790584.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/06/17/1045774901_170:0:2901:2048_1920x0_80_0_0_1ba1cb2bb3a684c1be8b77cb6a8e7199.jpg

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

international, twitter, elon musk, humour, usurpation

international, twitter, elon musk, humour, usurpation

S’abonnerTelegram

Plusieurs comptes parodiques ont profité des changements sur Twitter pour détourner le nom de grandes marques, dont Tesla. Le rachat de Twitter par le milliardaire d’origine sud-africaine Elon Musk n’en finit plus d’alimenter la chronique.

Le rachat de Twitter par le patron de Tesla et de SpaceX Elon Musk continue des donner lieu à d’improbables épisodes. Après les licenciements en cascade ou le bras de fer avec l’UE, voici venir la guerre des comptes parodiques.

Le réseau social a en effet mis en place une certification à huit dollars par mois, permettant d’être authentifié comme un compte officiel et d’obtenir le célèbre badge bleu. Quelques petits malins se sont engouffrés dans la brèche, créant des comptes parodiques au nom de grandes marques.

Un vrai-faux compte Tesla, estampillé d’un badge officiel, a notamment semé la confusion. « Nous offrirons 10.000 véhicules pour soutenir l’armée ukrainienne. Nos voitures sont les engins explosifs les plus avancés du marché », pouvait-on par exemple y lire. Ou bien: « une seconde Tesla vient de frapper le World Trade Center ».

Le compte a recueilli des dizaines de milliers de réactions en quelques heures.

Un autre plaisantin a détourné le compte des laboratoires Eli Lilly & Co., assurant que désormais l’insuline serait gratuite.

Elon Musk n’a pas vraiment goûté ces plaisanteries. Ce milliardaire d’origine sud-africaine a annoncé que les comptes engagés dans la parodie devraient désormais l’expliciter clairement dans leur nom, pas seulement dans leur biographie.

Musk avait lui-même été victime d’une usurpation de compte par l’humoriste Kathy Griffin, début novembre.

Un rachat mouvementé

Le rachat de Twitter par Elon Musk pour 44 milliards de dollars s’est concrétisé fin octobre, après une longue bataille juridique. Une vague de licenciements a alors frappé les employés du réseau social, y compris dans les hautes sphères.

Le nouveau propriétaire affirme vouloir remettre la liberté d’expression au goût du jour sur le réseau social. Mais ce Twitter nouvelle mouture ne semble pas convaincre les autorités européennes et l’Onu, qui ont fait part de leurs inquiétudes.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 2 =