• mar. Déc 6th, 2022

La Russie promet son aide au Liban dans le domaine socio-économique


https://fr.sputniknews.africa/20221110/la-russie-promet-son-aide-au-liban-dans-le-domaine-socio-economique-1056781652.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e4/08/09/1044225532_159:0:2890:2048_1920x0_80_0_0_6847d9ad23aec17393259802b903cf9b.jpg

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

moyen-orient, liban, russie, moscou, beyrouth, aide sociale, aide financière

moyen-orient, liban, russie, moscou, beyrouth, aide sociale, aide financière

S’abonnerTelegram

Moscou a assuré son intention de soutenir Beyrouth. En effet, des tensions politiques et sociales existent au Liban, s’ajoutant à la profonde crise financière et économique.

Réaffirmant son soutien à la souveraineté du Liban, la Russie entend lui accorder son aide, a annoncé ce jeudi 10 novembre Mikhaïl Bogdanov, représentant spécial du Président russe pour le Moyen-Orient et les pays africains, à l’issue d’une rencontre avec Shauki Bou Nassar, ambassadeur du Liban à Moscou.

“Un échange de vues approfondi a eu lieu sur l’évolution de la situation dans la région du Moyen-Orient en général et dans la République libanaise en particulier. La partie russe a réaffirmé son soutien indéfectible à la souveraineté, à l’unité et à l’intégrité territoriale du Liban, a souligné sa volonté de continuer à fournir une assistance au peuple libanais ami pour surmonter les graves problèmes socio-économiques”, a déclaré le ministère des Affaires étrangères à l’issue de la réunion.

Instabilité politique au Liban

Le Liban est plongé dans une profonde crise politique et économique depuis 2015. Cette instabilité a été aggravée par la pandémie de Covid-19 et l’explosion meurtrière au port de Beyrouth en 2020.

En août, le ministre libanais de l’Information a estimé que c’était la plus grande crise économique qu’ait jamais connu le pays. Début septembre, Téhéran a également proposé à Beyrouth des livraisons gratuites de carburant.

Le poste de Président étant vacant suite à la démission de l’ex-Président Michel Aoun, le pays est dirigé par le Premier Ministre, Najib Mikati, depuis fin octobre. Cela fait suite à l’échec du parlement d’en élire un nouveau.

Ce n’est pas la première fois que le Liban se retrouve dans une telle situation avec l’absence d’un dirigeant de mai 2014 à octobre 2016, lorsque le Président n’a pu être élu qu’après plus de 45 sessions parlementaires.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + 6 =