• lun. Nov 28th, 2022

Le Mozambique annonce ses premières exportations de gaz naturel liquéfié


https://fr.sputniknews.africa/20221113/le-mozambique-annonce-ses-premieres-exportations-de-gaz-naturel-liquefie-1056803297.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/01/1d/1045148488_240:0:1680:1080_1920x0_80_0_0_c110a32d11cd2783f5b51ef5a4398fde.png

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

mozambique, gaz naturel liquéfié (gnl), exportations, afrique, afrique subsaharienne

mozambique, gaz naturel liquéfié (gnl), exportations, afrique, afrique subsaharienne

S’abonnerTelegram

En cours de mise à jour

Le Mozambique a expédié ses premiers cargaisons de gaz naturel liquéfié. Ces volumes se dirigent vers l’Europe.

Le Mozambique a réalisé ses premières exportations de gaz naturel liquéfié, a annoncé ce 13 novembre le Président du pays, Filipe Nyusi.

Cette première cargaison est à destination de l’Europe.

Ce lot a été produit à l’usine offshore Coral Sul, gérée par la société italienne Eni. Dans un communiqué, le chef de l’État s’est félicité que son pays entre ainsi dans « les annales de l’histoire du monde ».

Le tanker transportant ces volumes appartient à la compagnie britannique pétrolière BP. Il a été amarré déjà fin octobre près de la plate-forme flottante, exploitée par Eni. Elle a la capacité de produire 3,4 millions de tonnes par an de gaz liquéfié.

Un volume comparable à un tiers des importations GNL du Royaume-Uni en 2021. C’est aussi la quantité qui sera acheminée vers l’Europe chaque année pendant 20 ans, conformément à l’accord conclut en 2016 entre Eni et BP.

Les gisements de gaz naturel situés dans le nord du pays avaient été estimés comme capables d’attirer 120 milliards de dollars d’investissements, explique Bloomberg. Ces financements pourraient transformer l’économie du Mozambique, l’un des pays les plus pauvres du monde.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − 4 =