• mer. Déc 7th, 2022

Mondial au Qatar : la Fifa interdit au Danemark de porter un maillot en faveur des droits de l’Homme

ByVeritatis

Nov 14, 2022


La Fifa a interdit au Danemark de s’entraîner avec des maillots pro-droits de l’Homme lors du Mondial de football au Qatar, a annoncé la fédération danoise, à quelques jours du début de la compétition.

Hostile de longue date à l’organisation du Mondial au Qatar, la fédération danoise se veut en pointe sur la défense du respect des travailleurs migrants et des droits LGBT dans l’émirat. « Nous avons envoyé une demande à la Fifa mais la réponse est négative. Nous le regrettons, mais nous devons en tenir compte », a déclaré son directeur général, Jakob Jensen, à l’agence danoise Ritzau.

La fédération avait auparavant annoncé que les maillots d’entraînement afficheraient des « messages critiques », deux sponsors (Danske Spil et Arbejdernes Landsbank) ayant accepté qu’ils remplacent leur logo.

La Fifa, qui interdit tout message politique, avait exhorté la semaine dernière les sélections à « se concentrer sur le football »  et à ne pas l’entraîner « dans chaque bataille idéologique ou politique », à quelques jours du début de la Coupe du monde controversée au Qatar (débutant le 20 novembre).

La DBU conteste qu’il s’agisse d’un message politique mais se conformera à la décision pour éviter amendes et sanctions, a-t-elle fait savoir. « Pour moi, il s’agit d’un maillot avec un message très simple sur les droits de l’homme universels », a plaidé Jakob Jensen. Sur les maillots officiels du pays scandinave pendant la compétition, son équipementier Hummel a également estompé ses logos en signe de « protestation » contre les autorités qatariennes.

Sollicitée par l’AFP, la Fifa n’a pas réagi dans l’immédiat.

Un Mondial sous le feu des critiques

Le Qatar est au cœur des polémiques avant le début du plus grand événement sportif et médiatique de l’année.

 Lors d’une interview récente pour la chaîne allemande ZDF, un ambassadeur qatarien de la Coupe du monde avait par exemple qualifié l’homosexualité de « dommage mental », soutenant que celle-ci, « c’est “haram” » (ce qui signifie « interdit »).

Outre le scandale des travailleurs étrangers décédés ou blessés sur les chantiers, Doha est aussi accusé de ne pas respecter les droits LGBT et des femmes. L’attribution du Mondial au pays-même a aussi été critiquée.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 6 =