• dim. Déc 4th, 2022

Un chef d’œuvre de la peinture à nouveau saccagé par des militants écologistes

ByVeritatis

Nov 15, 2022


Les militants écologistes de différents collectifs poursuivent leurs actions sauvages : ce 15 novembre, des membres de Dernière génération ont aspergé le célèbre tableau Mort et vie du peintre autrichien Gustav Klimt à Vienne.

Le célèbre tableau Mort et vie du peintre autrichien Gustav Klimt a été aspergé ce 15 novembre d’un liquide noir par des militants pour le climat, a annoncé le musée Leopold de Vienne. On y voit deux hommes vandaliser l’œuvre, l’un collant sa main à la vitre, avant d’être neutralisés par un employé. « Arrêtez la destruction [de l’humanité] par les énergies fossiles. Nous nous précipitons dans l’enfer climatique », ont-ils crié.

« Les restaurateurs sont à l’œuvre pour déterminer si la peinture protégée par une glace a été endommagée », a déclaré à l’AFP le porte-parole Klaus Pokorny, tandis que le groupe Letzte Generation (Dernière génération) a revendiqué l’action en diffusant des images sur Twitter. 

Plusieurs autres actions de ce type ont été menées ces dernières semaines par des militants écologistes, qui ont pris pour cible des bâtiments emblématiques, mais aussi de célèbres œuvres d’art dans plusieurs villes d’Europe.

À titre d’exemple, le 5 novembre dernier, deux militantes écologistes avaient collé leur main sur les cadres de tableaux de Francisco Goya au musée du Prado à Madrid pour attirer l’attention sur le réchauffement climatique. Fin octobre, des militants écolos avaient pris pour cible le tableau La Jeune fille à la perle de Johannes Vermeer.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + 8 =