• jeu. Déc 1st, 2022

Eric Ciotti veut supprimer les droits de succession, cet « impôt sur la mort »

ByVeritatis

Nov 16, 2022


La suppression des droits de succession et sur les donations est l’un des axes forts du programme économique d’Eric Ciotti, candidat favori à la présidence Les Républicains.

À quelques semaines de l’élection du nouveau président du parti Les Républicains, dont il est grand favori, Eric Ciotti a détaillé les grandes lignes du programme économique qu’il souhaite proposer pour la droite. Et parmi les mesures phares envisagées par le député des Alpes-Maritimes : la suppression des droits de succession, qu’il qualifie d’ « impôt sur la mort », ainsi que les droits de donation.
 
Interviewé par France Info le 8 novembre, Eric Ciotti a précisé sa vision des droits de succession et de donation. Le favori pour l’élection du président des Républicains (qui se déroulera les 3 et 4 décembre prochains) assure que sa première mesure sera de supprimer les droits de succession sauf sur les héritages au-delà d’un patrimoine élevé, soit « 5 millions d’euros en ligne directe ».  Il veut également supprimer les droits sur les donations (qui permettent de transmettre certains de ses biens de son vivant à ses héritiers).
 
Pour le député des Alpes-Maritimes, ces frais s’apparentent à un « impôt sur la mort », lorsque l’on « veut transmettre à ses enfants son patrimoine, le fruit du travail de toute une vie ». L’objectif d’Éric Ciotti : faire circuler le capital de « 5 000 milliards d’épargne financière » du pays, notamment en direction des « jeunes qui en ont besoin, qui veulent se lancer ». Lorsqu’on l’accuse de défendre les plus riches, il rétorque que son objectif, c’est de créer « de la croissance, des emplois, de lever des tabous. Il estime que cette mesure contribuerait à sortir d’une vision étriquée et passéiste de la société ».





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − 8 =