• sam. Déc 10th, 2022

face au manque de travailleurs, la filière recrute


16 novembre 2022 à 16h46,

Durée de lecture : 2 minutes

Nucléaire

La filière nucléaire française estime nécessaire de recruter 10 000 à 15 000 personnes par an sur la période 2023-2030, soit quelque 300 000 emplois. Voilà ce qu’a déclaré Alain Tranzer, délégué général à la qualité industrielle et aux compétences nucléaires d’EDF, à l’occasion d’une conférence de presse donnée mardi 15 novembre. D’après Reuters, à lui seul, l’énergéticien français embaucherait 3 000 personnes tous les ans, contre 2 500 annuels sur la période 2019-2022.

Comme le souligne Le Monde, ces propos interviennent dans un contexte bien particulier : alors qu’EDF, dont la moitié du parc nucléaire existant est à l’arrêt, fait déjà face à un manque de main d’œuvre et à d’immenses difficultés financières, le gouvernement souhaite en parallèle relancer l’industrie nucléaire.

Une relance du nucléaire « antidémocratique »

En février dernier, Emmanuel Macron avait en effet annoncé le projet de construction de six nouveaux EPR2 à l’horizon 2035. Un projet qui s’est accéléré ces dernières semaines, quitte à ce que l’exécutif passe en force : imposant un calendrier extrêmement serré, le gouvernement a présenté le 2 novembre en Conseil des ministres son projet de loi d’accélération du nucléaire. Son adoption au parlement est prévue pour le premier trimestre 2023, alors même que le débat public autour de la question vient à peine de débuter.

Lire aussi : Nucléaire : le « passage en force » du gouvernement

Dans un avis rendu public le 27 octobre, le Conseil d’État a d’ailleurs estimé qu’un « projet de construction de réacteur électronucléaire ne pourra être qualifié de projet d’intérêt général avant la fin du débat public ». Greenpeace et le réseau Sortir du nucléaire jugent le projet de loi « antidémocratique » et mauvais pour l’environnement, et ont déposé le 12 octobre devant le Conseil d’État une contribution dénonçant « l’illégalité » de ce texte.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d’une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 + deux =