• sam. Déc 10th, 2022

La célèbre cité balnéaire de Thaïlande est en train de se reconvertir en « Amsterdam de l’Asie du Sud-est »

ByVeritatis

Nov 16, 2022


par Alexis Lerebel.

Pattaya a vraiment morflé pendant la crise du Covid. Cette ville balnéaire, réputée pour ses plaisirs de la nuit, a connu une chute spectaculaire de la fréquentation touristique en 2020, suite à la fermeture de la Thaïlande, qui s’est amplifiée en 2021. Après la réouverture des frontières sans aucune règle restrictive comme la quarantaine obligatoire en juin 2022, Pattaya perçoit l’émergence d’un faible retour des touristes.

Pattaya : vendeuse de marijuana et de tout ce qu’il faut pour la fumer.

Suite à cette douloureuse période de vaches maigres qui a vu de nombreux hôtels fermer et le chômage augmenter dans des proportions jamais vues, Pattaya a décidé de se reconvertir en profitant de la légalisation de la marijuana par la Thaïlande cette année (depuis le 9 juin 2022, plus rien n’empêche l’usage récréatif de la marijuana, qui a été retirée de la liste des substances classées comme stupéfiants. La Thaïlande est même la première nation asiatique à autoriser la culture à domicile de cannabis). La ville souhaite devenir l’Amsterdam d’Asie du Sud-est. Partout, ouverture de coffee shop ou pseudo-pharmacies soi-disant spécialisées dans le cannabis médical mais qui vendent toutes sortes de marijuana, « Thai stick », « Cambodian killer » etc. ainsi que des bangs, des pipes de toutes sortes, du papier à rouler extra-large.

Un coffee shop de Pattaya.
Des « pharmacies » proposent du cannabis médical.
Cet établissement propose de l’herbe, du haschisch, des spaces cakes et une playstation.

Dans la rue, ça fume ouvertement et ça sent la marijuana partout. Même certains restos indiens s’y sont mis et proposent un « thai stick » (petit joint d’une herbe thaïlandaise extra-forte) en apéritif. Et de nouveaux restaurants proposant une cuisine à base de cannabis se sont ouverts. La marijuana est aussi utilisée comme plante ornementale dans les boutiques.

Restaurant indien proposant un « thai stick » en apéritif.
Restaurant proposant une cuisine à base de cannabis.
Certains commerces utilisent même la marijuana comme plante ornementale.
Les policiers de Pattaya n’ont plus grand-chose à faire à part verbaliser les véhicules mal garés.

Des pharmacies proposant du cannabis à usage médical (le cannabis est réputé pour ralentir le développement de certains cancers, comme bronchodilatateur pour le cas de l’asthme, de soigner certaines maladies telles que le glaucome de l’œil, comme antispasmodique dans le cas de la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques et d’être aussi efficace que de nombreux analgésiques pour supprimer la douleur) se sont ouvertes partout dans la ville.

Cette pharmacie vend principalement des médicaments fabriqués à partir du cannabis.

Il parait que les moines bouddhistes, qui n’ont pas le droits de boire des boissons alcoolisées mais ont l’autorisation de fumer, en raffolent car le cannabis favoriserait la méditation.

Moine bouddhiste se faisant offrir de la nourriture.
Moines bouddhistes.

L’information commence à circuler parmi les aficionados du pétard et Pattaya s’attend à une arrivée massive de « ganja tourists » (touristes de la marijuana) dans les mois à venir.

Pattaya saura les accueillir avec le sourire.

Sourires de Pattaya.
À Pattaya, même les poubelles ont l’air « happy »

http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2018/03/observations-faites-lors-d-un-voyage-en-birmanie

source : La Gazette du Citoyen



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − 3 =