• jeu. Déc 1st, 2022

L’ »avion de l’Apocalypse » russe testé sur sa liaison avec des sous-marins


https://fr.sputniknews.africa/20221117/lavion-de-lapocalypse-russe-teste-sur-sa-liaison-avec-des-sous-marins-1057008185.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e6/0b/11/1057007883_48:0:1233:889_1920x0_80_0_0_d5a5a012d865589d3babfa44b74e8e00.jpg

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

russie, il-80, essais, sous-marin

russie, il-80, essais, sous-marin

S’abonnerTelegram

Le poste de commandement volant Iliouchine Il-80, surnommé « l’avion de l’Apocalypse », a subi des tests de communication avec des sous-marins en plongée, selon une source de Sputnik.

« Avion de l’Apocalypse », « Kremlin volant », « bunker volant »… Autant de surnoms pour un seul avion: l’Iliouchine Il-80 (ou Il-86 VKP), la version modifiée de l’avion de ligne Il-86.

Cet avion de commandement et de contrôle aéroporté a été testé pour connaître ses capacités de communication avec les sous-marins, a fait savoir une source de Sputnik.

« Des essais de l’Il-80 ont été menés sur sa capacité de liaison avec des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins en plongée. L’avion est à même d’entretenir une liaison stable avec les sous-marins à travers une couche d’eau épaisse », a détaillé la source.

L’interlocuteur de Sputnik a précisé que la liaison se faisait en utilisant des ondes super-longues avec une antenne immergée remorquée sortie du bâtiment.

Aucun hublot et une protection renforcée

L’avion long de 59 mètres et lourd de 208 tonnes doit servir de base de commandement au dirigeant russe en cas de conflit nucléaire. C’est pourquoi il ne possède aucun hublot pour éviter toute exposition lumineuse et bénéficie d’une protection renforcée sur l’ensemble de ses systèmes.

Selon des sources, sa bosse au-dessus du fuselage abrite un poste de communication par satellites et liaisons radios. L’Iliouchine Il-80 est également capable de voler plusieurs jours sans se poser, une perche située sous le cockpit lui permet d’être ravitaillée en vol tandis que deux générateurs électriques auxiliaires situés sous les ailes lui permettent de prévenir une éventuelle panne.

Cet appareil ne vole jamais seul, il est en permanence entouré de plusieurs avions de chasse pour maximiser sa protection.

Selon les mêmes sources ouvertes, les Forces aérospatiales russes en comptent quatre.

La Russie est un des rares pays du monde à posséder un appareil de la sorte, avec les États-Unis et leur Boeing E-4B Nightwatch.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − quatorze =