• lun. Nov 28th, 2022

Pour le G20, la prévention des prochaines pandémies doit s’inspirer de la lutte anti-Covid et… du passe sanitaire

ByVeritatis

Nov 17, 2022


Le sommet du G20 s’est achevé aujourd’hui, mardi 16 novembre à Bali, en Indonésie. Lors de ce sommet, qui réunit les principales économies mondiales, la guerre en Ukraine, qui ne figurait pas dans l’agenda officiel, a largement dominé les débats. Toutefois, un point du communiqué final passerait presque inaperçu… La promotion du passe sanitaire pour lutter contre les prochaines pandémies.

Dans le 23e point de son communiqué, le G20 dresse notamment un bilan, qui se veut positif, de la lutte internationale contre l’épidémie de coronavirus. Le Forum “soutient” et “encourage une collaboration continue pour la mise en place de systèmes numériques afin de renforcer la prévention et lutter contre les futures pandémies”.

Faciliter la production de vaccin ARNm au sein des pays pauvres

Les dirigeants réunis à Bali ont d’abord souligné “la nécessité de renforcer la coopération et la fabrication locales et régionales des produits de santé”. Le communiqué suggère une mise en place de réseaux mondiaux et régionaux de la recherche et développement, le transfert de compétences et de technologies, notamment dans les pays émergents tout en soulignant “l’importance du partenariat public-privé”.

Et de poursuivre : « Nous soutenons le centre de transfert de technologie pour les vaccins à ARNm », dont la mission est d’octroyer aux pays à revenu faible ou intermédiaire davantage de moyens en matière de production de vaccins à ARNm.

Recourir au passe sanitaire

Le G20 n’a pas manqué de féliciter ses membres pour leur collaboration durant la crise du Covid-19. “Nous nous félicitons de la recherche conjointe et de la production conjointe de vaccins, y compris le renforcement de la coopération entre les pays en développement”, lit-on. Le communiqué final de ce forum cite particulièrement les mesures prises pour “faciliter les voyages internationaux, l’interopérabilité et la reconnaissance des solutions numériques et non numériques”, à l’image pass sanitaires.

À ce propos, les dirigeants du G20 ne manquent ainsi pas d’exprimer leur “soutien” à une “poursuite du dialogue international”, avec la mise en place de “réseaux mondiaux en matière de santé numérique”, afin “de renforcer la prévention et la lutte contre les futures pandémies”. Une lutte qui devrait s’appuyer sur le succès des normes existantes et des certificats numériques liés à la Covid-19”.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × deux =