• dim. Déc 4th, 2022

Le Japon voudrait-il aider malgré lui les pays défavorables aux sanctions antirusses?


https://fr.sputniknews.africa/20221121/le-japon-voudrait-il-aider-malgre-lui-les-pays-defavorables-aux-sanctions-antirusses-1057051714.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2022

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/104400/32/1044003235_323:0:1920:1198_1920x0_80_0_0_f760e6ca976b852097a5aad7e0e5fd4b.jpg

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

japon, russie, monde multipolaire, asie, aide, résolution antirusse

japon, russie, monde multipolaire, asie, aide, résolution antirusse

S’abonnerTelegram

Tokyo, qui a lui-même adopté plusieurs sanctions contre Moscou, semble vouloir venir en aide à certains pays qui ont rejeté la résolution de l’Onu pour condamner la Russie, selon la chaîne de télévision nippone NHK. Annonce faite suite à une enquête du ministère des Finances.

Le ministère japonais des Finances a assuré que les autorités du pays planifiaient de soutenir 19 pays qui ont refusé d’appuyer la résolution de l’Onu blâmant l’opération spéciale militaire russe dans le Donbass. Il s’agit d’aide publique au développement, relate la chaîne de télévision nippone NHK.

Cette aide, à hauteur de 134 millions de dollars, consisterait à offrir une aide publique au développement de ces pays. Parmi les bénéficiaires figureraient l’Iran avec 11 millions de dollars, le Laos avec 20 millions de dollars, le Vietnam avec 12 millions de dollars et d’autres pays avec 91 millions de dollars.

Quiproquo au sein du gouvernement

À présent, une discussion est en cours entre le ministère des Finances, qui propose de revenir sur cette décision, et celui des Affaires étrangères. Ce dernier assure que l’aide sera accordée à des “organisations internationales et ONG locales”, selon NHK.

Le Japon est l’un des pays qui ont adopté le plus de sanctions contre la Russie depuis le début de l’opération militaire spéciale dans le Donbass. Les restrictions adoptées par Tokyo concernent plus de 900 citoyens, 280 entreprises et 11 banques russes.

Résolution rejetée par l’Afrique

L’Assemblée générale des Nations unies a adopté le 14 novembre un projet de résolution qui prévoit un mécanisme de versement de réparations à l’Ukraine par Moscou. Au total, 94 pays ont soutenu ce document. Parmi les 87 votes contre ou abstentions figurent 32 pays africains.
L’Occident mène une sorte de politique colonialiste en exhortant l’Afrique à rejoindre la liste des pays qui ont imposé des sanctions contre la Russie, a déclaré à Sputnik à ce propos Zolani Mkiva, délégué au Conseil national des provinces d’Afrique du Sud et directeur de la fondation Mkiva.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 − 3 =