• sam. Déc 10th, 2022

Guy Fawkes News: Scandale au pays des Fact-checkeurs

ByVeritatis

Nov 23, 2022



Créée en Décembre 2021, la SASU “facts and furious”, présentée comme structure de fact-checking indépendante, reçoit le mois suivant un partenariat prestigieux avec l’Agence France Presse pour “lutter contre les infox” à savoir donc les fausses informations. Immédiatement, cette officine se retrouve entourée d’un très vaste réseau, notamment de journalistes, dont son Président-Fondateur ne disposait pas avant de la créer.

Mallika, que nous interviewons, a voulu lancer l’alerte concernant le fonctionnement de Facts and Furious, comme personne morale, et de son fondateur, comme personne physique, ayant déposé plainte pénale contre lui pour violence aggravée. Silence immédiat des agences qu’elle contacte, en particulier l’Agence France Presse, qui se refuse à donner suite. Mallika alerte alors directement le Palais de l’Elysée, qui lui répond très rapidement et se déclare profondément concerné par son alerte, en contraste étrange avec les fins de non recevoir qu’elle a reçu jusqu’ici.

Ce que nous démontre Mallika, c’est l’existence la plus vraisemblable d’un réseau d’influence, d’une collection d’officines qui se présentent comme indépendantes mais qui en réalité travaillent de la façon la plus coordonnée dans le but de discréditer des cibles identifiées à l’avance. Selon elle, dans ce réseau, “Facts and Furious” n’aura été qu’un pion de plus, manipulé plus que manipulateur.

0:00 Contexte : pourquoi Malika a souhaité prendre la parole sur notre chaîne
1:11 Le système des fact-checkeurs : qu’est-ce qu’une officine et comment fonctionnent-elles ?
6:29 Présentation de Malika Daoust
7:02 Malika a tenté de prendre contact avec l’AFP et d’autres fact-checkeurs, en vain Malika souhaitait révéler plusieurs choses, qu’elle nous dit avoir observées :
8:02 Son mari, président de Fact & Furious, vendait selon elle de faux tests PCR
9:26 Il lui aurait également dit de ne pas se faire vac*iner car “le vac*in était à l’essai”
10:00 M. Daoust serait un proche ami de Karine Lacombe, qui aurait aidé Malika à obtenir un test cutané 10:00



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 5 =