• jeu. Déc 1st, 2022

Lavrov critique la décision du Parlement européen de classer la Russie comme « État sponsor du terrorisme » – Le Libre Penseur

ByVeritatis

Nov 24, 2022


La réponse de Sergueï Lavrov à cette décision du Parlement européen est juste parfaite ; effectivement cela relève de la maladie mentale. C’est d’autant plus pathétique que de nombreux pays européens commercent encore avec la Russie, seront-ils accusés de complicité de sponsoring d’un État terroriste ?! Emmanuel macron lui-même a déclaré qu’il allait avoir un contact direct avec Vladimir Poutine dans les prochains jours, sera-t-il condamné pour les mêmes faits, de complicité de terrorisme ? Nous sommes définitivement dirigés par des malades mentaux, ils l’ont démontré avec le covidisme, ils sont en train de le confirmer avec cette nouvelle maladie qu’est l’ukrainisme…





Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a critiqué, jeudi, la décision du Parlement européen de classer la Russie comme « Etat sponsor du terrorisme ».

« Les médecins devraient s’assurer de l’état de santé de ceux qui ont pris cette décision », a lancé le chef de la diplomatie russe sur la chaîne Rossiya 1.

Un peu plus tôt, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, avait suggéré de reconnaître le Parlement européen comme « sponsor de la folie », en riposte à sa décision de déclarer la Russie « Etat sponsor du terrorisme ».

A rappeler que le Parlement européen a adopté, mercredi, une résolution qualifiant officiellement la Russie « d’État sponsor du terrorisme », en faisant valoir que les frappes contre des cibles civiles comme les hôpitaux, les écoles ou les infrastructures énergétiques violent les lois internationales.

Le 24 février, la Russie a lancé une attaque contre l’Ukraine, suivie d’un rejet international et de sanctions économiques sévères contre Moscou.

Pour mettre fin à l’opération, la Russie demande à l’Ukraine d’abandonner tout projet de rejoindre des entités militaires, y compris l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN), et d’adopter une neutralité totale, ce que Kiev considère comme une « atteinte à sa souveraineté ».



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + seize =