• sam. Déc 10th, 2022

Le Parlement européen vote une aide de 18 milliards d’euros à l’Ukraine contre l’avis de la Hongrie — RT en français

ByVeritatis

Nov 24, 2022



Les députés européens ont très largement approuvé une aide à l’Ukraine de 18 milliards d’euros en 2023 mais la décision finale reste déterminée par la Hongrie qui s’y oppose dans un contexte de bras de fer avec la Commission sur le plan de relance.

Le Parlement européen a soutenu le 24 novembre la proposition d’une nouvelle aide financière européenne à l’Ukraine d’un montant de 18 milliards d’euros pour 2023 qui reste bloquée par la Hongrie, en conflit avec Bruxelles.

Par 507 voix (38 voix contre, 26 abstentions), les eurodéputés, réunis à Strasbourg, ont très largement donné leur aval à ce nouveau soutien financier à Kiev.

«Ce vote est important non seulement pour le financement indispensable que cela met à disposition du peuple d’Ukraine, mais c’est aussi important pour la démocratie», a salué la présidente conservatrice du Parlement européen, Roberta Metsola, après avoir annoncé dans l’hémicycle ce vote réalisé «à une vitesse record».

Cette aide pour 2023, devant revêtir la forme de prêts dont les intérêts seraient pris en charge par les Etats membres, a été proposée début novembre par la Commission européenne, escomptant un aval rapide du Parlement européen et du Conseil (Etats membres) pour un versement des premiers fonds en janvier. 

La Hongrie seule contre tous

Or la Hongrie de Viktor Orban, en pleine négociations houleuses pour le déblocage de fonds européens en sa faveur, refuse pour l’heure de donner son feu vert à cette proposition de prêt commun. Elle a réaffirmé le 24 novembre qu’elle préférait verser une contribution nationale à hauteur de 187 millions d’euros. Son veto empêche de facto une approbation au niveau du Conseil.

Les eurodéputés ont dénoncé l’attitude du gouvernement hongrois. Dans un autre texte voté, ils «déplore [nt] que les autorités hongroises continuent de se servir abusivement de la règle européenne de l’unanimité pour bloquer des décisions essentielles». Les élus ont pressé la Commission de rester ferme face aux pressions de Budapest, accusé de faire du «chantage». Le Fonds monétaire international a estimé les besoins de l’Ukraine à trois à quatre milliards d’euros par mois en 2023.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × 5 =