• jeu. Fév 29th, 2024

Monde25

Le monde des informations alternatives

Le premier implant humain Neuralink est une réussite, Musk déclare que les premiers résultats sont prometteurs – Les moutons enragés

ByVeritatis

Fév 1, 2024


Source Aube-Digitale

Elon Musk a annoncé lundi que le premier patient humain avait reçu un implant cérébral de sa start-up, Neuralink, qui, selon lui, « permet de contrôler son téléphone ou son ordinateur, et par leur intermédiaire presque n’importe quel appareil, simplement par la pensée ».

« Imaginez que Stephen Hawking puisse communiquer plus rapidement qu’un dactylo rapide ou qu’un commissaire-priseur. C’est l’objectif », a poursuivi Musk.

(Et imaginez le nombre de prétendues orgies auxquelles Hawking pourrait participer !)

L’implant cérébral Neuralink, appelé Telepathy, a été conçu pour aider les personnes souffrant de lésions cérébrales traumatiques à faire fonctionner des appareils électroniques uniquement par la pensée. Il utilise des « fils » ultrafins pour faciliter la transmission des signaux. En mai, la société a reçu l’autorisation de la FDA de mener des essais sur l’homme dans le cadre d’une étude qui utilise un robot pour placer chirurgicalement un implant d’interface neuronale directe (BCI) dans une zone du cerveau qui contrôle notre capacité à nous déplacer. La société a annoncé à la fin de l’année dernière qu’elle recrutait des patients atteints de tétraplégie causée par une lésion de la moelle épinière cervicale ou de sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Musk a déclaré que les premiers résultats de l’implant « montrent une détection prometteuse des pointes de neurones ».

Selon Kip Ludwig, codirecteur du Wisconsin Institute for Translational Neuroengineering à l’université du Wisconsin, la « détection de pointes de neurones » signifie que l’entreprise reçoit des données du cerveau du patient, rapporte Bloomberg, ajoutant que des singes munis de ces implants ont pu jouer à des jeux informatiques avec leur seul cerveau.

Depuis plusieurs années, Musk affirme que l’implantation d’un humain avec son dispositif est imminente. En juillet 2019, il a prédit une intervention chirurgicale sur une tête humaine avant la fin de l’année. Pendant ce temps, d’autres entreprises telles que Synchron sont allées de l’avant en implantant leurs propres dispositifs dans des cerveaux humains, laissant entendre que Neuralink était à la traîne. La nouvelle de lundi devrait atténuer cette critique.

La longueur du calendrier souligne la difficulté de la tâche qui attend Neuralink. Les puces de la startup visent à pénétrer dans le cerveau à moins de 2 millimètres. C’est encore plus profond que beaucoup d’autres systèmes, tels que celui en cours de développement par Precision Neuroscience, qui repose sur le tissu cérébral. -Bloomberg

En juin dernier, Neuralink était évalué à environ 5 milliards de dollars.

Espérons que les socialistes ne créeront pas un collectif Borg.

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

Volti





Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *