• jeu. Fév 29th, 2024

Monde25

Le monde des informations alternatives

La Suède a arrêté l’enquête sur le sabotage des Nord Stream “par peur de la vérité”, selon Moscou

ByVeritatis

Fév 7, 2024



https://fr.sputniknews.africa/20240207/la-suede-a-arrete-lenquete-sur-le-sabotage-des-nord-stream-par-peur-de-la-verite-selon-moscou-1064963171.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2024

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdn1.img.sputniknews.africa/img/07e6/0a/01/1056366917_2:0:927:694_1920x0_80_0_0_936bc81beafe1d64f05b44548f3c9f32.jpg

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

nord stream, suède, enquête, international

nord stream, suède, enquête, international

L’enquête “qui a été menée sur la scène du crime”, “n’est pas du ressort de la juridiction suédoise”, conclut ce mercredi le parquet de ce pays scandinave. La diplomatie russe suppose que Stockholm “a peur de la vérité”.

La Suède a arrêté l’enquête sur le sabotage des Nord Stream par peur de la vérité, a pour sa part supposé ce mercredi la porte-parole de la diplomatie russe en commentant la décision du parquet suédois.

“Les autorités suédoises, pour des raisons qui n’ont aucune explication logique sauf une, ont dès le début montré l’absence d’intention sérieuse de mener l’affaire jusqu’au bout. Quelle est cette explication ? La peur de révéler la vérité sur ce qu’il s’est passé avec les Nord Stream dans la zone économique suédoise et sur les exécutants de cet attentat, sur les commanditaires”, a déclaré Maria Zakharova.

Des explosions sous-marines s’étaient produites le 26 septembre 2022 en mer Baltique sur les conduites de gaz Nord Stream 1 et 2 reliant la Russie à l’Allemagne. Plusieurs fuites de gaz avaient eu lieu au large de l’île danoise de Bornholm et des côtes du Sud de la Suède.

Le parquet général russe avait intenté une affaire pour acte de terrorisme international. L’enquête suédoise est la première à s’achever parmi les trois ouvertes, en Allemagne, au Danemark et en Suède.

Selon une enquête conjointe du quotidien américain Washington Post et du magazine allemand Der Spiegel, publiée en novembre 2023, un officier des forces spéciales ukrainiennes avait été le “coordinateur” du sabotage. L’opération aurait été réalisée à l’insu du Président ukrainien Volodymyr Zelensky.
D’après l’enquête du journaliste US Seymour Hersh, lauréat du prix Pulitzer, ce sont les USA qui auraient dirigé les attaques contre les Nord Stream. Selon lui, les engins explosifs ont été posés par des plongeurs US lors d’un exercice de l’Otan en mer Baltique et c’est le Président Joe Biden qui a pris la décision de faire sauter les conduites.





Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *