• jeu. Fév 22nd, 2024

Monde25

Le monde des informations alternatives

La ZAD de la Crem’Arbre menacée d’expulsion

ByVeritatis

Fév 9, 2024


Le scandale du projet écocide A69 entre Toulouse et Castres continue. Symbole du vieux monde qui ne veut pas périr, cette autoroute inutile concentre légitimement toutes les attentions. Aujourd’hui, alors que le chantier avance, artificialise des terres, exproprie des habitants, déracine des arbres, menace la biodiversité, une ZAD résiste. Mais elle est menacée. Face à la pression, elle appelle à se mobiliser le weekend du 10 et 11 février. Communiqué. 

Pour rappel, l’A69 est un projet d’autoroute concédée, privée et à péages souhaitant relier Toulouse et Castre sur un tracé similaire à celui de la RN126, route déjà opérationnelle, et ce afin de gagner une vingtaine de minutes selon ses initiateurs et soutiens. Au menu ? 53 km de bitume missionnés à la société Atosac, dont 44 km ajoutés et 9 km de route réaménagée, traversant 24 communes pour un coût estimé à 450 millions d’euros, dont 23 millions d’argent public. 

Depuis le début, cette décision à contre-sens de l’urgence écologique mobilise de nombreux opposants du Tarn, des scientifiques ainsi que une grande partie des élus locaux. Dans leur résistance, ils et elles déploient des moyens techniques et sérieux pour prouver que d’autres solutions plus résilientes sont possibles, dans l’indifférence totale de l’Etat qui privilégie les intérêts des acteurs privés derrière ce chantier.  

Réponse citoyenne ? Grèves de la faim, de la soif, occupations, manifestations, pétitions, communiqués et ZAD…

Or, le dimanche 22 octobre, des dizaines de gendarmes mobiles ont été envoyés pour déloger les activistes de la Crémade, à l’est de Castres, donnant à voir un triste spectacle pour l’avenir de la planète et de nos enfants.

Suite à cette intervention, les forces de l’ordre n’ont cessé, sur les décisions du gouvernement, de multiplier les menaces et les attaques.

Réaction et réponse de la ZAD du Crem’Arbre.  

« Dans un courrier adressé à la préfecture du Tarn, notre avocate dénonçait l’intervention du 20 janvier 2024 sur la ZAD de la Crem’arbre, qui porte atteinte à plusieurs libertés fondamentales, et a été menée en dehors de tout cadre légal. Sans avoir apporté de  réponse à ce courrier, le préfet Vilbois annonce ce mercredi 7 février dans un communiqué  sommaire son intention de renforcer le dispositif de gendarmerie pour assurer « l’ordre et  l’expulsion des occupants illégaux » très prochainement. La préfecture va-t-elle une fois de plus  prendre l’initiative d’une intervention illégale ? 

La Crém’arbre, c’est ce bois occupé depuis plusieurs mois sur la commune de Saïx, à côté de Castres. Ce sont des cabanes au sol et dans les arbres, occupées pour protester contre le projet de l’autoroute A69, et y mettre un frein dans l’attente des recours sur le fond. Ces arbres, défendus par les écureuils et leurs soutiens au sol sont les derniers qui n’ont pas encore été abattus par le concessionnaire NGE (actionnaire d’Atosca). La région Occitanie et l’Etat jouent la montre pour l’avancement des chantiers, au mépris de l’Etat de droit. 

L’arrêté interdépartemental du 01/03/2023, portant autorisation environnementale, spécifie clairement que les défrichements et déboisements sur des zones à fort enjeu écologique ne peuvent être effectués que du 1er septembre au 15 novembre. La Crém’arbre est précisément identifiée comme une zone à fort enjeu écologique dans le dossier d’enquête publique environnementale.

Pourtant, Hans Stouf, directeur des travaux pour le groupe NGE, annonçait la semaine dernière son intention de procéder à la coupe des arbres sur le site  dès le 15 février. De tels travaux interviendraient donc, une fois de plus, en dehors de tout cadre  légal puisqu’il s’agit d’une zone à fort enjeu écologique. 

– Pour une information libre ! –Soutenir Mr Japanization sur Tipeee

Comme ils l’ont déjà démontré, les promoteurs du projet autoroutier dans le Sud-Tarn n’ont que faire du cadre légal, et les habitant.es du site occupé craignent et dénoncent un risque  d’expulsion imminent et l’abattage illégal des arbres dans les jours à venir.

Un appel à rassemblement est lancé pour un grand week-end de constructions et d’échanges, les samedi 10 et dimanche 11 février, dans l’intention de renforcer l’occupation et d’affirmer la  détermination des militant.es et des collectifs en lutte à défendre la ZAD. 

Rejoignez la boucle InfoZAD pour recevoir les dernières infos de la Crem’arbre »

– La Crem’Arbre


Image d’entête @LaVoieEstLibre

– Cet article gratuit et indépendant existe grâce à vous –

Donation





Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *