• dim. Fév 25th, 2024

Monde25

Le monde des informations alternatives

L’armée israélienne se prépare à mener une offensive terrestre à Rafah

ByVeritatis

Fév 11, 2024


par Said Amori

 Netanyahu a informé Blinken, lors de leur réunion jeudi en Israël, que l’offensive pourrait commencer dans deux semaines au plus tard, selon des médias israéliens.

L’armée israélienne se prépare à mener une offensive terrestre à Rafah, ville du sud de la bande de Gaza et à cette fin, l’armée et les services de sécurité envisagent d’élaborer un plan pour évacuer les habitants de la ville, selon des médias israéliens.

La Société de radiodiffusion publique israélienne (KAN) a affirmé qu’«À la demande de l’Égypte et des États-Unis, l’offensive terrestre commencera à Rafah après avoir achevé l’évacuation à grande échelle des civils de Rafah et de ses environs, et après la conclusion d’un accord entre Tel Aviv et Le Caire concernant l’activité de l’armée israélienne contre les tunnels le long de la route dans l’axe de Philadelphie (entre Gaza et l’Égypte)».

Selon la KAN, «Israël a informé plusieurs pays de la région et les États-Unis qu’il se préparait à mener une activité militaire dans la ville de Rafah».

La même source a rapporté que «Compte tenu des demandes de l’Égypte et des États-Unis, l’opération terrestre à Rafah ne commencera pas tant que deux conditions ne seront pas remplies : la première est l’évacuation à grande échelle des citoyens de Rafah et de ses environs, et la seconde est un accord entre Israël et l’Égypte concernant l’activité des Forces de défense israéliennes contre les tunnels dans l’axe de Philadelphie».

La KAN a indiqué que «L’armée et les services de sécurité ont l’intention d’élaborer un plan pour évacuer la population de Rafah, en étudiant l’une des deux options suivantes : soit évacuer les citoyens vers Khan Younès, au nord de Rafah, soit permettre à des dizaines de milliers de déplacés à Rafah de retourner dans leurs foyers au nord de la bande de Gaza».

Dans un même contexte, la chaîne israélienne 12 (privée) a déclaré que le Premier ministre Benyamin Netanyahu «a informé le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, lors de leur réunion jeudi en Israël, que l’opération à Rafah pourrait commencer dans deux semaines au plus tard».

De son côté, le journal israélien Yedioth Ahronoth (privé) a rapporté que l’armée «a déjà approuvé l’offensive terrestre dans la région de Rafah».

Selon le journal, «l’armée israélienne a déjà approuvé le plan préparé pour l’opération terrestre à Rafah, qui inclut également l’évacuation des civils».

Plus tôt ce vendredi, Netanyahu a demandé à l’armée de préparer un «plan pour une vaste opération militaire» à Rafah, incluant l’évacuation des civils et la traque des combattants du Hamas, selon un communiqué de son bureau.

D’après le communiqué, «le Cabinet prévoit d’évacuer les habitants de Rafah et de démanteler les bataillons du Hamas dans la région».

Le bureau du Premier ministre israélien a déclaré qu’«Il est impossible d’atteindre l’objectif de la guerre consistant à éliminer le Hamas tant que quatre de ses bataillons restent à Rafah. D’un autre côté, il est clair qu’une opération intensive à Rafah nécessite l’évacuation de la population civile des zones de combat».

Le bureau du Premier ministre israélien n’a pas précisé le délai d’élaboration de ce plan, ni la date du début de l’opération militaire, qu’il a qualifiée d’«intensive» à Rafah.

Les estimations indiquent qu’environ 1,4 million de Palestiniens résident à Rafah, forcés par l’armée israélienne à évacuer depuis le nord vers le sud de la bande de Gaza.

John Kirby, coordinateur pour les communications stratégiques du Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche, avait expliqué lors de son point presse quotidien que «les Palestiniens ont trouvé refuge à Rafah et ses environs, et il y a un nombre important de déplacés. Des opérations militaires contre ces personnes (à Rafah) seraient désastreuses et nous ne les soutiendrons pas»’

Depuis le début de l’offensive terrestre de l’armée israélienne contre la bande de Gaza, le 27 octobre 2023, Israël avait demandé aux habitants de se déplacer du nord et du centre de l’enclave vers le sud, affirmant que c’était une zone sûre, qui n’a pourtant pas échappé aux bombardements.

Jusqu’à vendredi, l’offensive terrestre israélienne avait atteint Khan Younès, sans s’étendre à Rafah, bien que l’armée israélienne ait mené des bombardements et des tirs d’artillerie contre plusieurs sites à Rafah depuis le début de la guerre, le 7 octobre 2023.

 Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

source : Agence Anadolu

Print Friendly, PDF & Email



Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *