• jeu. Fév 29th, 2024

Monde25

Le monde des informations alternatives

Kiev nie qu’il y ait eu des prisonniers ukrainiens à bord de l’Il-76… mais veut le retour des corps

ByVeritatis

Fév 12, 2024


https://fr.sputniknews.africa/20240212/kiev-nie-quil-y-ait-eu-des-prisonniers-ukrainiens-a-bord-de-lil-76-mais-veut-le-retour-des-corps-1065049572.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2024

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

Actus

fr_FR

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdn1.img.sputniknews.africa/img/07e8/01/1f/1064851512_153:0:1076:692_1920x0_80_0_0_03114256f52b3e0dc73040d510d343bc.jpg

Sputnik Afrique

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

international, russie, ukraine, il-76, prisonniers, prisonniers de guerre, patriot (missile)

international, russie, ukraine, il-76, prisonniers, prisonniers de guerre, patriot (missile)

La Défense ukrainienne a demandé à la Russie le rapatriement des corps des prisonniers de guerre tués lors du crash d’un avion russe Il-76 en janvier. Kiev avait pourtant nié que des soldats ukrainiens se trouvaient à bord de l’appareil en vue d’un échange.

L’Ukraine, qui refuse de reconnaître la présence de prisonniers de guerre ukrainiens à bord de l’avion Il-76 abattu en Russie par l’armée de Kiev, a demandé le “retour des corps des militaires”, a annoncé ce lundi 12 février Andriy Yusov, représentant de la Direction générale du renseignement du ministère de la Défense ukrainien.

“Des requêtes concernant le rapatriement des corps des militaires [qui se trouvaient à bord de l’Il-76] sont en train d’être envoyées”, a indiqué M.Yusov à la chaîne de télévision ukrainienne Suspilne.

Le 9 février, le secrétaire du Conseil national de sécurité et de défense de l’Ukraine, Oleksiy Danilov, avait pourtant nié que des soldats ukrainiens se trouvaient à bord de l’appareil, dans un entretien au New York Times.

Crash de l’avion Il-76 abattu par un système US

Le 24 janvier, l’armée de Kiev avait abattu un avion de transport militaire russe Iliouchine Il-76 au-dessus de la région frontalière russe de Belgorod. L’aéronef transportait 65 prisonniers ukrainiens qui devaient être échangés le jour même. Tous avaient péri.

La Défense russe avait pointé du doigt deux missiles MIM-104A tirés par un système américain Patriot, une version admise en interne par les responsables américains, rapportait récemment le New York Times.

Vladimir Poutine a affirmé que le renseignement ukrainien savait qu’il y avait des prisonniers de guerre à bord mais que l’Ukraine avait néanmoins porté cette frappe. “On peut supposer que c’était par accident”, mais “c’est de toute manière un crime”, avait-il précisé.





Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *