• jeu. Fév 29th, 2024

Monde25

Le monde des informations alternatives

Macron reporte sa visite à Kiev pour raison de sécurité ! Et oui Manu, la guerre c’est dangereux, vas-y le premier ! – Les moutons enragés

ByVeritatis

Fév 13, 2024


Revoyons le en “pilote de chasse” au dahu, “marin” d’eau douce, ou “tankiste” et il n’y a pas longtemps “boxeur”, il avait fière allure mais, à part l’allure ? Un vrai transformiste.

Source Insolentiae

Le président français Emmanuel Macron a reporté sa visite en Ukraine. Le voyage était prévu les 13 et 14 février.

L’Elysée a notamment expliqué ce retard par des problèmes de sécurité. Il est à noter que cela a suscité de nombreuses questions tant de la part des fonctionnaires et dirigeants français que des diplomates ukrainiens.

Selon la publication, Macron était censé se rendre à Odessa avant de se rendre à Kiev. Il devait également annoncer la création d’un fonds de 200 millions d’euros, qui sera versé sous forme de dons pour des projets civils.

Le président français devait également officialiser l’arrivée de l’Agence française de développement (AFD) comme coordinateur de l’aide française à l’Ukraine. Le conseil d’affaires franco-ukrainien Medef International, qui organisait simultanément la mission à Kiev, a également annulé le voyage.

On se souviendra que Macron avait déclaré plus tôt que la France envisageait de signer un accord de sécurité avec l’Ukraine, comme l’avait fait la Grande-Bretagne. Selon lui, l’Europe devrait être prête à augmenter son aide militaire à l’Ukraine au cas où les États-Unis d’Amérique affaibliraient leur soutien.

Et oui mon Manu… la guerre c’est moche et dangereux !

Voyez-vous, j’aime les personnes dont les propos et les actes sont toujours en cohérence ou au moins tentent de l’être.

Alors notre Manu est bien prompt à la guerre, il faut soutenir l’Ukraine quoi qu’il en coûte, il faut armer l’Ukraine, il faut même passer l’arme atomique française au reste de l’Europe. C’est bien monsieur le président.

Mais dans ce cas là, il ne faut pas avoir peur.

Faut pas avoir la pétoche.

Le général Bigeard ne disait pas « en avant », mais « suivez-moi » à ses hommes et passait le premier, même à Dien Bien Phu quand il fallait reprendre les collines. J’en ai entendu parler par le pépé… et oui, le pépé, le fameux, qui était en Indochine, dans la Légion Etrangère.

Alors mon Manu, si tu veux la guerre, aucun problème pour moi, mais fais comme Bigeard, passe le premier.

Sinon ?

Simple !

Le pépé avait ce mot.

« Pétochard ».

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur contenu ou orientation.

Volti



Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *